Etats-Unis: l'application Signal met en garde contre une loi qui menace le cryptage des données

Etats-Unis: l'application Signal met en garde contre une loi qui menace le cryptage des données© Elijah Nouvelage / GETTY IMAGES NORTH AMERICA Source: AFP
Image d'illustration.

Un projet de loi présenté au Congrès pourrait menacer la viabilité des plateformes en ligne qui chiffrent de bout en bout les données de leurs utilisateurs. L'application Signal, qui utilise cette technologie, monte au créneau.

A l'heure où Google et Apple vont s'allier pour permettre le traçage numérique des personnes infectées par le coronavirus, l'application de messagerie Signal, qui fonctionne par un chiffrement des données de bout en bout, a des priorités bien différentes. Dans un post de blog publié sur le site de Signal, Joshua Lund, un des développeurs de cette application à but non lucratif, a ainsi fait part de sa vive inquiétude quant au projet de loi EARN IT (Eliminating Abusive and Rampant Neglect of Interactive Technologies), proposé par le sénateur républicain Lindsey Graham au Congrès américain.

Derrière l'objectif louable de lutter contre la diffusion en ligne d'images pédopornographiques, le projet de loi entend en effet poser des conditions aux plateformes pour qu'elles puissent profiter de l'article 230 du Communications Decency Act, dont elles bénéficient actuellement. Cet article exempte les plateformes en ligne de toute responsabilité légale quant au contenu publié par leurs utilisateurs.

«Ce que le projet de loi propose est un système dans lequel les entreprises doivent gagner la protection de l'article 230 en suivant un ensemble de "bonnes pratiques", dont il est extrêmement improbable qu'elles permettent le chiffrement de bout en bout», s'alarme Joshua Lund. Le chiffrement de bout en bout permet de protéger le contenu d'une communication de toute personne autre que l'expéditeur ou le destinataire.

Une disposition essentielle aussi bien pour la «sécurité nationale» que pour «la vie privée des citoyens de part le monde» selon Joshua Lund, qui rappelle qu'un bataillon de l'armée américaine a recommandé à ses troupes d'utiliser l'application, qui fait par ailleurs le bonheur de certains élus. D'autant que d'après lui, cette loi n'aurait aucun effet sur les personnes se livrant à ce genre d'activités criminelles : «Les criminels continueront simplement à utiliser des logiciels largement disponibles (mais moins pratiques) pour passer à travers les mailles du filet, et continuer à avoir des conversations cryptées.»

Pour Joshua Lund l'équation est simple, une telle loi menacerait l'existence de Signal sur le sol américain. «Les géants de la technologie pourraient hypothétiquement assumer l'énorme fardeau financier de la gestion de centaines de procès s'ils devenaient soudainement responsables des propos de leurs utilisateurs. Mais il ne serait pas possible pour une petite organisation à but non lucratif comme Signal de continuer à opérer aux Etats-Unis», conclut-il.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»