Le suspect turc de l’explosion de Bangkok a revendiqué l’attentat

Une esquisse d'un suspect Source: Reuters
Une esquisse d'un suspect

Le citoyen turc qui a été arrêté et est soupçonné de l’attentat à Bangkok, lors d’un des interrogatoires, a admis avoir déclenché l’explosion au centre de la capitale qui a coûté la vie à 20 personnes, ont annoncé les médias thaïlandais.

Selon le Bangkok Post, pour commettre ce crime, il s’est grimé avec une perruque et des lunettes afin de ne pas éveiller les soupçons. Ce qui a permis d’identifier Karadag, ce sont des images prises par des caméras dans un parc de la capitale, près du site de l’attentat et qui montrent le suspect vêtu d’un t-shirt jaune entrer dans une sanisette et y enlever sa perruque et ses lunettes. Un peu de déguisement et voilà ! Déjà un autre homme. Celui qui est sorti du parc après ce changement ressemble bien au détenu.

Même si la police confirme l’aveu, elle ne se hâte pas d’affirmer que Karadag, également connu sous le nom de Bilal Mohammed, est bien le principal coupable de l’attentat. «Il peut avoir fait des dépositions car on lui a présenté les preuves de sa présence sur la place de l’explosion. Il faut continuer l’enquête. Ces dépositions ne confirment rien», a fait savoir le porte-parole Somyot Poompanmoung, en ajoutant que le suspect «est revenu sur ses dépositions plusieurs fois».

Mais selon le journal local Khom Chat Lyk, l’avocat du détenu dément que son client est passé aux aveux face aux enquêteurs.

En savoir plus : Attentat de Bangkok : la police a arrêté un suspect en Thaïlande

Dès le jour suivant l’attentat, la police avait déclaré que son auteur était «un inconnu en t-shirt jaune». Les caméras de surveillance ont saisi le moment où l’homme abandonnait son sac sur le territoire du sanctuaire d'Erawan où l’explosion s’est produite, quelques minutes après. Les médias thaïlandais et internationaux ont diffusé des photos du suspect sur lesquelles on ne peut distinguer nettement son visage. Dans l’appartement où il séjournait se trouvaient des matériaux pour la préparation d’explosifs sur lesquels on a relevé ses empreintes.

Cette explosion terrible s'est produite le lundi 17 août, en début de soirée, au centre de Bangkok et à proximité du sanctuaire d’Erawan, site touristique populaire situé au carrefour de Ratchaprasong. Selon les sources officielles, 22 personnes ont péri et 81 autres ont été blessées.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales