Luz va quitter Charlie Hebdo la semaine prochaine

Le dessinateur Luz (à gauche) Source: Reuters
Le dessinateur Luz (à gauche)

Le célèbre dessinateur Luz, qui est l’auteur de la caricature de Mahomet apparue à la Une de Charlie Hebdo la semaine suivant le terrible attentat, a annoncé son départ de la rédaction de l’hebdomadaire satirique.

Son départ de la rédaction avait déjà été annoncé en mai, mais la date exacte n’était pas encore connue jusqu’à ce jour : le prochain numéro sera sa dernière contribution au journal hebdomadaire, a-t-il fait savoir à l’AFP.

La raison du départ ? C’est un choix «très personnel», a-t-il avoué en mai. Il s’avère que la vie de caricaturiste «n’arrive plus à l’intéresser» et que pour lui, il est devenu «difficile de travailler sur l’actualité». Luz était devenu le caricaturiste vedette de l’hebdomadaire à la suite de l’attentat du 7 janvier qui a pris les vies de Cabu, Wolinski, Tignous et Charb, qui étaient parmi les victimes des terroristes. C’est lui qui a créé la Une avec Mahomet après le drame, accompagné de la légende «tout est pardonné». Cette nouvelle caricature du prophète avait suscité beaucoup de réactions à travers le monde.

Une autre caricature de Charlie Hebdo, sur Aylan, le jeune garçon noyé sur une plage turque, a également connu un écho retentissant. Baptisé «Si près du but» le dessin a suscité des accusations de racisme, mais Luz n’en voit pas la raison, en expliquant qu’il «ne se moque pas des migrants mais de notre société libérale et hypocrite» et que ce dessin «pointe du pinceau cette Europe riche, sur-consommatrice, qui aura attendu d'avoir la médiatisation de la mort d'un enfant sur la conscience pour réfléchir enfin au sort des migrants». Cette caricature a provoqué la colère de nombreux internautes en France et à l’étranger sur les réseaux sociaux.

En savoir plus : #JeNeSuisPasCharlie : caricature sur le garçon syrien noyé, les réseaux sociaux en colère

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales