Colombie : mutinerie meurtrière dans une prison de Bogotá, en pleine urgence sanitaire

Colombie : mutinerie meurtrière dans une prison de Bogotá, en pleine urgence sanitaire© DANIEL MUNOZ Source: AFP
La prison de Modelo à Bogota, le 22 mars 2020.

Plusieurs prisons colombiennes ont été le théâtre de mutineries en pleine crise du coronavirus. A Bogotá, les violences dans la prison de la Modelo ont fait de nombreux morts et blessés. Le gouvernement pointe une tentative massive d'évasion.

Une violente mutinerie a fait 23 morts et 90 blessés, dont sept gardiens (deux sont dans un état critique), dans la prison de la Modelo à Bogotá le 22 mars au soir, en pleine urgence sanitaire due à la pandémie du nouveau coronavirus, qui a motivé le confinement de la capitale colombienne.

La ministre de la Justice, Margarita Cabello, a attribué ces graves troubles à une tentative d'évasion et rejeté des informations liant ce mouvement de protestation des prisonniers à de mauvaises conditions pénitentiaires aggravant le risque de contagion. «Il y a eu une tentative massive d'évasion criminelle au centre pénitentiaire La Modelo et des mutineries dans plusieurs centres pénitentiaires du pays. Le résultat de la tentative d'évasion à La Modelo a été 23 détenus tués», a-t-elle déclaré à la presse dans propos rapportés par l'AFP.

Des vidéos ont rapidement été diffusées sur les réseaux sociaux, dont certaines témoignent du chaos ambiant. «En ce moment il y a une émeute dans la prison de La Modelo à Bogotá, un ami qui est là nous a envoyé cette vidéo», peut-on lire dans le message d'un internaute ayant publié des images visiblement filmées depuis une cellule de l'établissement.

«Des policiers et des gardes tentent de contrôler les émeutes à l'intérieur de la prison de La Modelo, qui a déjà fait plusieurs morts et blessés. Les détenus exigent de meilleures conditions de détention pour purger leur peine», a pour sa part tweeté Mauricio Alvarado, photographe pour le quotidien colombien El Espectador.

La Modelo est la deuxième prison de Bogotá après celle de La Picota, où une mutinerie a également éclaté le même jour. Bien que la capitale de quelque sept millions d'habitants soit soumise depuis le 20 mars au confinement obligatoire, des dizaines de proches de détenus étaient rassemblés aux abords de la prison.

Cité par l'AFP, le général Norberto Mujica, directeur de l'Institut national pénitentiaire et carcéral (Inpec), a fait savoir que ses hommes avaient «évité que ce plan d'évasion soit mené à bien» et que des «prisonniers soient aujourd'hui en fuite».

L'agence colombienne chargée de la protection des droits de l'Homme, «le Défenseur du peuple», a dénoncé une grave surpopulation carcérale qui, en pleine pandémie du coronavirus, aggrave les risques de propagation de la maladie. Le Défenseur du peuple a en outre demandé la sortie de prison des personnes de plus de 60 ans, ainsi que des détenus purgeant des peines de moins de huit ans d'incarcération.

Selon le bilan officiel, des mutineries ont éclaté samedi soir dans 13 prisons du pays de manière simultanée. 

La Colombie a jusqu'à présent fait état de 231 personnes contaminées, dont deux morts, depuis le premier cas de coronavirus détecté le 6 mars. Le pays de 48 millions d'habitants se prépare à la généralisation du confinement obligatoire sur tout le territoire, à partir du 25 mars jusqu'au 12 avril inclus.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»