Covid-19 en Israël : le Shin Bet autorisé à surveiller les déplacements de tous les malades

Covid-19 en Israël : le Shin Bet autorisé à surveiller les déplacements de tous les malades© JACK GUEZ / AFP Source: AFP
Nadav Argaman, le chef du Shin Bet (image d'illustration).

Le service de sécurité intérieure israélien, connu sous le nom de Shin Bet, a été autorisé par le gouvernement à surveiller les déplacements des malades du Covid-19, ce qui permettra d’identifier les personnes qui ont été en contact avec eux.

Le gouvernement israélien a adopté à l'unanimité le 17 mars une résolution qui autorise le Shin Bet, le service de sécurité intérieure, à suivre les déplacements des malades du nouveau coronavirus via leurs données mobiles, et ainsi identifier les personnes avec qui elles ont été en contact, rapporte le site d'information Ynet

Le Shin Bet, selon la même source, va examiner les localisations par lesquelles les patients sont passés «avant d'entrer en quarantaine ou [d'être] hospitalis[ées]», et permettra par ailleurs de savoir si les directives d'endiguement du gouvernement ont été respectées. Le dispositif permettra aux autorités d'identifier et contacter sur leur téléphone les personnes ayant été en contact proche avec les malades, soit directement soit en les croisant pour ensuite leur demander de se mettre en quarantaine ou de se faire tester. 

Surveillance de masse pour «sauver des vies»

Le directeur du Shin Bet, Nadav Argaman, a cependant tenu à assurer que seul «un petit groupe de fonctionnaires de l'agence» auront accès à ces informations qui ne seront pas conservées dans la base de données du service. 

Les données collectées seront «directement transmises au directeur général du ministère de la Santé ou au chef des services de santé public du ministère pour être utilisées uniquement dans le but de sauver des vies», a-t-il précisé dans un communiqué, en assurant que le Shin Bet ne supervisera ni n'organisera les quarantaines.  

Ces informations devraient normalement être supprimées à la levée de l'état d'urgence décrété le 16 mars dans le pays, mais pourront être conservées 60 jours pour «enquête interne» sur les actions menées par le ministère de la Santé pour la résolution de la crise. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»