Cuba va accueillir un paquebot britannique transportant cinq malades du coronavirus

Cuba va accueillir un paquebot britannique transportant cinq malades du coronavirus© REUTERS/Emmanuel Dunand/Pool Source: Reuters
Le ministre des Affaires Etrangères de Cuba, Bruno Rodriguez Parrilla.

Tandis que de nombreux pays du monde tentent de refouler les étrangers pour se protéger de l'épidémie, Cuba a annoncé accueillir un paquebot de croisière britannique avec à son bord cinq passagers positifs au Covid-19. Ils seront ensuite rapatriés.

Le gouvernement cubain a annoncé le 16 mars qu'il allait accueillir un paquebot de croisière britannique avec à son bord cinq passagers positifs au coronavirus  et une quarantaine de personnes à l'isolement, équipage et touristes devant ensuite être rapatriés au Royaume-Uni. Ces derniers jours, le bateau, avec 1 063 personnes à bord – 682 passagers et 381 membres d'équipage – s'était vu refuser l'escale aux Barbades et aux Bahamas.

«Après demande du gouvernement britannique, Cuba a autorisé l'accostage dans le pays du bateau de croisière MS Braemar, avec un petit nombre de passagers diagnostiqués au Covid-19», a indiqué le ministre des Affaires étrangères Bruno Rodriguez sur Twitter.

«Nous adopterons les mesures sanitaires établies dans les protocoles de l'OMS et du ministère cubain de la Santé pour recevoir les passagers et l'équipage», a-t-il ajouté, précisant que «conjointement avec les autorités britanniques, tout a été organisé pour qu'après leur arrivée à Cuba, les voyageurs puissent rentrer de façon sûre et immédiate au Royaume-Uni par voie aérienne».

«Le ministère britannique des Affaires étrangères travaille sans relâche pour organiser des vols d'évacuation de Cuba vers le Royaume-Uni le plus tôt possible pour les passagers du MS Braemar», a indiqué un porte-parole. «Nous avons actuellement 22 passagers et 21 membres d'équipage en isolement, après avoir montré des symptômes grippaux», a expliqué sur son site internet la compagnie Fred Olsen Cruise Lines, gestionnaire du bateau qui se trouve actuellement près des Bahamas.

Cuba est devenu la semaine dernière le 12e pays latino-américain touché par l'épidémie apparue en décembre en Chine, avec les cas de trois touristes italiens – deux femmes et un homme – testés positifs mercredi au coronavirus, puis un quatrième cas – un Cubain – confirmé le 12 mars. Alors que le monde entier se barricade, dont une partie de l'Amérique latine, Cuba, dont l'économie repose fortement sur le tourisme, dit n'avoir pour l'instant pas l'intention de fermer ses frontières. Aucune quarantaine systématique n'est appliquée en fonction des pays de provenance.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»