Le rédacteur en chef de Sputnik Turquie arrêté brièvement à Ankara

Le rédacteur en chef de Sputnik Turquie arrêté brièvement à Ankara© Mladen ANTONOV Source: AFP
Vue sur la salle de rédaction de Sputnik à Moscou (image d'illustration).

Le rédacteur en chef de la déclinaison turque du site russe d'info Sputnik, Mahir Boztepe, a été interpellé ce 1er mars à Ankara. La veille, la police turque avait arrêté trois autres employés qui souhaitaient porter plainte pour des violences.

Ce 1er mars, le rédacteur en chef du site en langue turque du média russe Sputnik, Mahir Boztepe, a été briévement interpellé par la police turque à Ankara.  «Le rédacteur en chef de Sputnik Turquie Mahir Boztepe a été placé en garde à vue. [Il] est en train d'être emmené au quartier général de la police à Istanbul», avait rapporté, dans un premier temps, le site avant d'annoncer sa libération. Plus tôt, trois autres collaborateurs travaillant pour ce média avaient également été interpellés avant d'être relâchés à l'issue d'une audition du procureur au palais de justice de la ville. 

Sur Telegram, Margarita Simonian, rédactrice en chef de Sputnik et rédactrice en chef du groupe RT n'a pas manqué d'exprimer son indignation : «Des groupes organisés de personnes ont simultanément attaqué les appartements de nos trois employés à Ankara. Il y avait une dizaine de personnes dans chaque [appartement]», a-telle rapporté qualifiant au passage ces auteurs de «voyous».

Selon l'antenne turque de l'ONG Reporters sans frontières (RSF), les trois personnes, deux journalistes et un traducteur, se sont rendus à un poste de police pour porter plainte après cet incident, mais les policiers leur ont rétorqué qu'ils «les cherchaient» pour les interroger à «propos d'un article» sans donner davantage de détails.

Selon la presse turque citée par l'AFP, un article serait à l'origine de cette arrestation. Intitulé, «La "province volée": pourquoi la Turquie s'est vue offrir un bout de Syrie par la France il y a 80 ans», l'article affirme que la région de Hatay limitrophe de la Syrie, a été «donnée à la Turquie en 1939 après un référendum controversé». 

Une arrestation sur fond de tensions en Syrie 

Cet incident intervient à un moment où le partenariat entre la Russie et la Turquie est mis à mal par l'aggravation des tensions en Syrie, où les deux Etats soutiennent des camps opposés. Très vite après l'incident, la Russie avait appelé les autorités turques à procéder à la libération des journalistes. Dans ce sillage, le président de la commission des Affaires étrangères du Parlement russe, Konstantin Kossatchev, avait affirmé craindre une «complication supplémentaire» dans les relations russo-turques avec l'incident impliquant Sputnik.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»