La Russie interdit les aliments OGM

La manifestation contre les OGM en Russie© Tatyana Kousnetsova Source: RIA NOVOSTI
La manifestation contre les OGM en Russie

Le gouvernement russe a décidé que la production alimentaire du pays exclurait les organismes génétiquement modifiés ou les produits fabriqués à partir de tels organismes, a déclaré un haut responsable russe.

«Quant aux organismes génétiquement modifiés, nous avons pris la décision de n’utiliser aucun OGM dans la production alimentaire», a confié Arkadi Dvorkovitch, vice-premier ministre russe à des journalistes lors d’une conférence internationale sur les biotechnologies.

Dans le même temps, le responsable a souligné qu’il y avait une ligne très claire entre cette décision et le développement de la science, de la médecine et d’autre domaines.

«Ce n’est pas une question simple, nous devons réaliser un travail très sérieux sur la division de ces domaines et créer une base juridique sur cette base», a ajouté Arkadi Dvorkovitch.

En savoir plus : La Commission européenne autorise la commercialisation de 19 nouveaux OGM

En février 2014, le Premier ministre russe Dmitri Medvedev avait ordonné la création d’une base de recherche nationale sur les organismes génétiquement modifiés qui renseignerait les autorités sur les OGM. Cependant, le Premier ministre avait mis en garde contre la perception des OGM comme un «mal absolu», mais déclaré que le gouvernement ne soutenait pas leur utilisation dans l’industrie alimentaire.

De plus, le gouvernement envisage de multiplier par trois les amendes contre les producteurs qui vendent les denrées sans étiquettes appropriées pour mettre en garde les consommateurs.

Selon les statistiques officielles, la part des OGM dans l’industrie alimentaire s’est réduite de 12% à seulement 0,1% au cours des dix derniers années. Pour le moment, il existe seulement 57 produits alimentaires russes qui contiennent des OGM.

 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales