«La partie emergée de l'iceberg» : l'OMS s'inquiète de la propagation du coronavirus hors de Chine

- Avec AFP

«La partie emergée de l'iceberg» : l'OMS s'inquiète de la propagation du coronavirus hors de Chine© CHARLY TRIBALLEAU Source: AFP
Le bateau japonais Diamond Princess et ses 3 600 passagers en quarantaine au port de Yokohama au Japon, le 10 février.

Avec plus de 900 morts et 40 000 infectés, le dernier bilan officiel du coronavirus confirme une certaine stabilité dans la progression de l'épidémie. Mais l'OMS s'inquiète de la propagation du virus par des personnes n'ayant pas voyagé en Chine.

Le nombre de personnes infectées par le nouveau coronavirus en Chine continentale a atteint 40 171, avec plus de 3 000 nouveaux cas recensés, a annoncé le 10 février la Commission nationale de la Santé chinoise. Dans son bulletin quotidien, cette Commission a dénombré 97 nouveaux décès, dont 91 dans la province du Hubei, épicentre de l'épidémie, portant le total national à 908 morts.

Si ce bilan officiel tend à confirmer une certaine stabilisation dans la progression de l'épidémie, le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a de son côté fait part de son inquiétude quant à l'expansion du virus hors de Chine, qui pourrait s'accroître avec la transmission de la maladie par des personnes n'ayant jamais voyagé dans ce pays.

«Il y a eu des cas inquiétants de propagation du #2019nCoV par des personnes sans antécédents de voyage en Chine», a ainsi tweeté Tedros Adhanom Ghebreyesus en utilisant la dénomination scientifique provisoire du virus. «La détection d'un petit nombre de cas peut indiquer une transmission plus répandue dans d'autres pays ; bref, nous ne voyons peut-être que la partie émergée de l'iceberg», a-t-il ajouté.

Si l'expansion de l'épidémie hors de Chine semble jusqu'à présent plutôt mesurée, Tedros Adhanom Ghebreyesus a prévenu qu'elle pourrait s'accélérer : «Le confinement [du virus] reste notre objectif, mais tous les pays doivent utiliser la fenêtre d'opportunité créée par la stratégie de confinement pour se préparer à l'arrivée éventuelle du virus.»

Londres : «Menace grave et imminente pour la santé publique»

L'inquiétude de l'OMS est partagée par le gouvernement britannique, qui a qualifié ce 10 février le nouveau coronavirus de «menace grave et imminente pour la santé publique», et annoncé des mesures pour protéger le public.

«L'incidence ou la transmission du nouveau coronavirus constitue une menace grave et imminente pour la santé publique», a ainsi indiqué le ministère de la Santé dans un communiqué, expliquant avoir pris des mesures pour «retarder ou empêcher de nouvelles transmissions du virus». Dans le cadre des nouvelles mesures, les personnes atteintes de coronavirus peuvent désormais être mises en quarantaine de force et ne seront pas libres de partir, et peuvent être isolées contre leur volonté si elles constituent une menace pour la santé publique.

Plus de 350 malades ont été répertoriés dans une trentaine de pays et territoires en dehors de la Chine continentale, et l'on dénombre deux décès, le premier aux Philippines, le second à Hong Kong. Plusieurs pays ont interdit les arrivées de Chine et les grandes compagnies aériennes ont suspendu leurs vols en lien avec ce pays. Air China a annulé certains de ses vols vers les Etats-Unis.

Lire aussi : Coronavirus : avec plus de 800 morts, le bilan mondial du Sras a été dépassé en moins d'un mois

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»