Au moins deux morts dans le déraillement d'un train à grande vitesse près de Milan

- Avec AFP

Au moins deux morts dans le déraillement d'un train à grande vitesse près de Milan© Polizia di stato Source: Reuters
images
Un train à grande vitesse a déraillé, à Lodi, en Italie, le 6 février 2020.

Au moins deux personnes ont perdu la vie dans le déraillement d'un train à grande vitesse près de Milan. Une vingtaine de personnes ont été blessées.

Un train à grande vitesse reliant Milan à Salerne (sud) a déraillé ce 6 février au matin près de Lodi, non loin de Milan, faisant deux morts et une vingtaine de blessés, ont annoncé les médias italiens citant les équipes de secours.

L'accident s'est produit à hauteur de Lodi à, une cinquantaine de kilomètres au sud de Milan, et les deux personnes décédées seraient les machinistes du train, selon les mêmes sources. Selon les secours, 27 personnes ont été blessées dont 25 très légèrement et deux un peu plus sérieusement mais aucun n'est dans une situation préoccupante.

Le train est sorti des voies à environ 40 km de la capitale financière italienne, Milan, vers 5h30, ont indiqué les chemins de fer nationaux dans un communiqué, ajoutant que les causes de l'accident faisaient l'objet d'une enquête.

D'après les premières constatations, rapportées par les médias, il semble que la motrice du train soit sortie des rails et ait heurté un chariot de marchandises sur une voie parallèle avant d'aller percuter un bâtiment ferroviaire situé à plusieurs dizaines de mètres de là. Les images des chaînes de télévision montrent la motrice éventrée près du bâtiment, détachée du convoi, et les deux premières voitures couchées sur les rails.

Le préfet de Lodi, Marcello Cardona, venu sur place, a confirmé que deux machinistes avaient été tués précisant «qu'il ne devrait pas y avoir d'autres victimes» car aucun blessé n'inspire d'inquiétude. «Cela aurait pu être encore plus grave», a estimé le préfet. «Les premières investigations ont commencé pour comprendre où se situe le point zéro» du déraillement, a-t-il déclaré à Rainews 24, une chaîne d'information en continu, précisant que l'«on ne peut rien affirmer encore» sur les raisons de l'accident. «Le ministre de l'Intérieur a été immédiatement informé. Le procureur de la République est sur place», a ajouté le préfet.

La société de chemins de fer publique Ferrovie dello Stato a indiqué que l'accident, «dont les causes doivent encore être déterminées», a provoqué dans un premier temps l'interruption de la circulation de la ligne à grande vitesse Milan-Bologne mais qu'ensuite le trafic a été dévié, suscitant des retards allant jusqu'à une heure.

Lire aussi : Gilets jaunes, alliance latine, Brexit... Marion Maréchal définit le «national-conservatisme» à Rome

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»