Londres : trois blessés dans une attaque revendiquée par Daesh, l'assaillant abattu par la police

La police britannique a annoncé ce 2 février avoir tiré sur un homme qui avait poignardé plusieurs personnes dans le sud de Londres. Les autorités ont décrits des faits «liés au terrorisme», «de nature islamiste».

«Un homme a été abattu par des policiers armés à Streatham [dans le sud de Londres]. A ce stade, nous pensons qu'un certain nombre de personnes ont été poignardées. Les circonstances sont en cours d'évaluation ; l'incident a été déclaré comme étant lié au terrorisme», a fait savoir sur Twitter dans l'après-midi du 2 février la police de Londres. 

La police a précisé par la suite que l'assaillant était mort. Plus tard, elle a annoncé que trois personnes blessées avaient été prises en charge, dont une dont le pronostic vital est engagé. L'attaque a été revendiquée par Daesh ce 3 février.

En savoir plus : Attentat djihadiste à Londres : le profil du terroriste pousse le Royaume-Uni à renforcer ses lois

Enfin, en soirée, les forces de l'ordre ont précisé que l'attaque était «de nature islamiste» et que l'assaillant portait un «engin» factice.

Des internautes ont diffusé sur les réseaux sociaux des images présentées comme celles, capturées par des témoins, de l'intervention des forces de l'ordre.

L'assaillant sortait de prison

D'après le journal britannique The Guardian, l'assaillant avait reconnu 13 délits terroristes et avait été condamné en 2018, lorsqu'il était âgé de 18 ans, après avoir notamment partagé dans un groupe familial sur la messagerie Whatsapp un magazine lié au groupe terroriste djihadiste Al-Qaïda.

Selon la chaîne télévisée Sky News, il a été libéré en janvier, après avoir purgé la moitié de sa peine de trois ans de prison.

Boris Johson et Sadiq Khan réagissent

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a remercié «tous les services d'urgence» sur Twitter et précisé que ses pensées allaient aux blessés de l'attaque. 

«Les terroristes cherchent à nous diviser et à détruire notre mode de vie. À Londres, nous ne les laisserons jamais y parvenir», a déclaré de son côté le maire de la capitale britannique, Sadiq Khan.

Lire aussi : Un homme poignardé devant le ministère de l'Intérieur à Londres

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»