La «principale menace de notre époque» ? Le Parti communiste chinois, selon Mike Pompeo

- Avec AFP

La «principale menace de notre époque» ? Le Parti communiste chinois, selon Mike Pompeo© Luisa Gonzalez Source: Reuters
Le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo le 20 janvier 2020 (image d'illustration).

Le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo a qualifié ce 30 janvier le Parti communiste chinois de «principale menace de notre époque». Ces propos s'inscrivent dans un contexte conflictuel entre Washington et le fabricant téléphonique chinois Huawei.

Le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo a fait feu de tout bois contre la Chine ce 30 janvier, lors d'une rencontre avec son homologue britannique Dominic Raab. «Le Parti communiste chinois représente la principale menace de notre époque», a déclaré Mike Pompeo devant la presse.

Cette déclaration intervient sur fond de tensions entre Londres et Washington après le feu vert accordé par les autorités britanniques au groupe chinois Huawei, pour participer à la mise en place d'un réseau 5G dans le pays. Le constructeur téléphonique chinois Huawei est soupçonné par le gouvernement américain d'espionnage pour le compte de Pékin. 

Mike Pompeo, en croisade contre la Chine ?

Maniant l'art du «et en même temps», Mike Pompeo a déclaré : «[La Chine] est une économie énorme à laquelle l'économie américaine est intimement liée. C'est une opportunité énorme pour nous de faire des affaires.», avant d'ajouter : «Mais le Parti communiste chinois sous le président Xi a des objectifs qui ne sont pas cohérents avec les valeurs [occidentales].»

Le secrétaire d'Etat américain n'en est pas à sa première déclaration incendiaire contre Pékin. En octobre 2019, il avait déjà accusé la Chine d'être «ouvertement hostile» aux Etats-Unis. Un mois plus tard, il avait accusé le pays de promouvoir une «nouvelle vision de l'autoritarisme». Pékin l'avait alors appelé à «abandonner ses préjugés idéologiques et sa mentalité de guerre froide dépassée».

Lire aussi : Le ministre de l’Intérieur allemand refuse d’exclure Huawei du futur réseau 5G

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»