Réclamé par le Japon, Carlos Ghosn convoqué par la justice libanaise

- Avec AFP

Réclamé par le Japon, Carlos Ghosn convoqué par la justice libanaise© Mohamed Azakir Source: Reuters
L'ancien président de Nissan Carlos Ghosn lors d'une conférence de presse au Syndicat de la Presse Libanaise à Beyrouth, Liban le 8 janvier 2020.

Carlos Ghosn est convoqué ce 9 janvier par le parquet libanais pour être entendu dans le cadre du mandat d'arrêt émis par Interpol à la demande du Japon qui souhaite que l'ancien patron soit jugé sur son territoire.

Convoqué par le parquet libanais pour un «interrogatoire» ce 9 janvier, Carlos Ghosn sera entendu «au sujet de la notice rouge» communiquée à Interpol par le Japon, où l'homme d'affaires a été inculpé pour des malversations financières présumées.

Après avoir tardé à condamner officiellement la fuite au Liban du patron déchu de Renault et Nissan, les autorités japonaises ont en revanche très rapidement réagi dès la fin du «show» médiatique organisé par Carlos Ghosn le 8 janvier à Beyrouth. «Je veux qu'il vienne affronter réellement la justice japonaise, mais il a fui, alors même qu'il n'était pas enfermé, qu'il pouvait voir librement ses avocats. Une telle attitude est inqualifiable», a fustigé la ministre de la Justice Masako Mori lors d'un point de presse à Tokyo ce 9 janvier au matin. «Dans tous les cas, son évasion n'est pas justifiable», a-t-elle poursuivi. «Si l'accusé Ghosn a quelque chose à dire sur son affaire pénale, qu'il présente ses arguments ouvertement devant un tribunal japonais et apporte des preuves concrètes», a ajouté la ministre.

Alors qu'il attendait au Japon son procès, Carlos Ghosn s'est enfui fin décembre au Liban dans des conditions rocambolesques, violant l'interdiction formelle de quitter l'archipel nippon où il était libre sous caution depuis avril dernier.

Lire aussi : Wallerand de Saint Just : «Le gouvernement connaissait les dérives financières de Carlos Ghosn»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»