Deux morts après la fusillade dans le centre de Moscou, le suspect identifié

Un homme a ouvert le feu à Moscou près du bâtiment des services de sécurité. Les autorités ont confirmé la mort d'une personne, un employé du FSB. Après s'être barricadé dans un bâtiment voisin l'assaillant a été neutralisé par les forces de l'ordre.

Mise à jour automatique
  • IMPORTANT

    Ce que l'on sait de la fusillade à Moscou :

    • Un homme a ouvert le feu vers 18h, heure locale, près du siège des services secrets russes (FSB) à Moscou. Il n'aurait pas réussi à entrer dans le bâtiment, selon le FSB. L'assaillant a été neutralisé.
    • Selon un bilan provisoire, la fusillade a fait un mort, un employé du FSB et deux blessés graves, également agents du FSB.
    • Une enquête pénale pour tentative d'assassinat d’un agent des forces de l'ordre a été ouverte, selon le comité d'enquête de la Fédération de Russie.
  • Selon le dernier communiqué du Comité d'enquête de la Fédération de Russie, l'identité du tireur a été établie. Il s'agit d'Evgueni Minourov, 39 ans, habitant dans la région de Moscou. Le comité d'enquête a également livré un nouveau bilan : «un agent est mort sur place, un autre a été transporté dans un état grave à l'hôpital, où il est décédé plus tard. Cinq autres personnes, dont un civil, ont des blessures de gravités diverses.» L'enquête est toujours en cours. 

  • Plusieurs médias russes ont annoncé avoir identifié l’auteur de la fusillade survenue le 20 septembre dans le centre de Moscou, qui a fait un mort et cinq blessés selon une porte-parole du Comité d’Enquête de Russie cité par l’agence TASS. Le quotidien Komsomolskaïa Pravda et la chaîne de télévision REN-TV ont publié le nom et le prénom de l’homme soupçonné d’être l’auteur de la fusillade. Il s’agirait d’un habitant de la banlieue moscovite âgé de 39 ans. Des informations pas encore confirmées par les autorités.

    Les deux médias ont fait état de perquisitions menées dans la nuit à son domicile, à Podolsk, au cours desquelles plusieurs armes plusieurs armes auraient été découvertes. L’homme serait un adepte de tir sportif. Interrogée par Komsomolskaïa Pravda, la mère du suspect abattu après avoir ôté la vie à un agent du FSB, a confirmé que son fils était un ancien employé de plusieurs entreprises spécialisées dans la sécurité mais qu’il avait récemment cessé son activité.

    Auprès de la même source, elle a assuré que son fils avait «ces derniers temps» des «conversations au téléphone avec des arabes». «Je ne comprenais rien, ils parlaient anglais», a-t-elle ajouté. Les motivations de l’assaillant restent pour le moment inconnues.

  • Selon le dernier bilan du comité d'enquête russe, la fusillade a fait un mort et cinq blessés. 

  • Ce que l'on sait de la fusillade à Moscou :

    • Un homme a ouvert le feu vers 18h, heure locale, près du siège des services secrets russes (FSB) à Moscou. Il n'aurait pas réussi à entrer dans le bâtiment, selon le FSB. L'assaillant a été neutralisé.
    • Selon un bilan provisoire, la fusillade a fait un mort, un employé du FSB et deux blessés graves, également agents du FSB.
    • Une enquête pénale pour tentative d'assassinat d’un agent des forces de l'ordre a été ouverte, selon le comité d'enquête de la Fédération de Russie.
  • Selon le FSB cité par Interfax, il n'y a eu qu'un seul assaillant. Il n'aurait pas réussi à pénétrer à l'intérieur du bâtiment des services de sécurité.

  • Deux agents du FSB ont été grièvement blessés dans une fusillade à Moscou, selon le Ministère de la Santé.

  • Selon le comité d'enquête de la Fédération de Russie, une enquête pénale pour tentative d'assassinat d’un agent des forces de l'ordre a été ouverte.

  • Les policiers ont demandé aux passants de quitter la place pour des raisons de sécurité. L’accès à la place Loubianka pour les véhicules est fermé de tous les côtés. Une partie de la place à proximité des bâtiments du FSB est bouclée, les passants n’y sont pas autorisés. Sur la place, il y a de nombreux groupes de policiers en équipement de protection, ainsi que de nombreuses voitures-ambulance. Le passage et l’accès au bâtiment du FSB sont bloqués par un bus.

Découvrir plus

Un échange de tirs près du siège des services secrets russes (FSB) à Moscou a fait deux morts et des blessés et un tireur a été «neutralisé», ont fait savoir les agences russes, citant le FSB.

«Un inconnu a ouvert le feu près du 12 rue Bolchaïa Loubianka, il y a des blessés», a rapporté l'agence Ria Novosti, citant les services secrets. «Le suspect des tirs de la Loubianka a été neutralisé, son identification est en cours», poursuit la même source. Le terme «neutralisé» signifie généralement dans le jargon policier russe qu'un assaillant a été tué.

Plusieurs vidéos montrant des policiers armés courant près du siège du FSB ont circulé sur les réseaux sociaux. Selon une source proche du FSB citée par les médias russes, l'assaillant était armé d'un fusil d'assaut Kalachnikov. Des témoins oculaires rapportent que des passants se sont réfugiés dans les bâtiments adjacents ou dans les bouches du métro. Le quartier en question est un quartier au centre de la ville où se situe un grand centre commercial très fréquenté en cette période.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»