La police israélienne a pris d'assaut la mosquée Al-Aqsa de Jérusalem (VIDEO)

L'armée israélienne pénètre la mosquée d'Al-Aqsa, à Jérusalem-Est.© Compte Twitter de Abbas Sarsour
L'armée israélienne pénètre la mosquée d'Al-Aqsa, à Jérusalem-Est.

Alors que s'ouvrent les fêtes juives, des affrontements ont eu lieu à Jérusalem-Est, sur l'Esplanade des mosquées, notamment autour de la mosquée Al-Aqsa, occupée par des Palestiniens.

C'est à la veille des fêtes de Roch Hachana, qui marquent la nouvelle année juive, que l'événement s'est produit, d'après la police et des témoins.

Selon ces derniers, la police aurait pénétré dans la mosquée et y aurait provoqué des dégâts. «Des tapis de prière ont été partiellement brûlés», affirme notamment l'un d'entre eux. Des informations démenties par la police, par la voix de son porte-parole, Luba Samri, qui affirme que les forces de l'ordre ont simplement empêché l'accès au lieu de culte. Dans un communiqué, la police indique que des manifestants palestiniens s'étaient barricadés dans la mosquée afin de «perturber» les célébrations juives.

«Des manifestants masqués qui se trouvaient dans la mosquées ont lancé des pierres et des pétards vers les policiers. Des tuyaux suspects susceptibles d'être remplis d'explosifs artisanaux ont également été retrouvés à l'entrée de la mosquée», précise le communiqué.

D'après une journaliste de l'AFP, la police a utilisé des grenades lacrymogènes et assourdissantes contre les manifestants.

L'Esplanade des Mosquées, que les Juifs appellent le «Mont du Temple», est défendue par un groupe musulman informel appelé «mourabitoun» qui a été déclaré «illégal», samedi 12 septembre, par le ministre de la Défense israélien, Moshe Yaalon. Une déclaration qui avait fait monté les tensions autour de l'Esplanade.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales