«Un message politique doit se mériter, pas s'acheter» : Twitter stoppe la publicité politique

«Un message politique doit se mériter, pas s'acheter» : Twitter stoppe la publicité politique© Dado Ruvic Source: Reuters
Twitter stoppe la publicité politique (image d'illustration).

Twitter a annoncé que le réseau social n'accepterait plus aucune publicité à caractère politique où que ce soit dans le monde. Un changement majeur face à Facebook qui, pour sa part, diffusera toujours les messages politiques sur son réseau.

Le co-fondateur et PDG de Twitter Jack Dorsey a donné le ton le 31 octobre sur son propre réseau social : «Nous pensons que la portée d'un message politique doit se mériter, pas s'acheter.»

Cela amorce donc la fin de la publicité politique sur Twitter, partout dans le monde. Dans une longue argumentation, Jack Dersey explique notamment qu'un message politique gagne en audience grâce à des abonnements à un compte ou des retweets.

«Payer pour avoir de l'audience supprime ce choix et impose aux gens des messages politiques parfaitement optimisés et ciblés», estime-t-il, et ajoute : «Nous estimons que cette décision ne doit pas être polluée par l'argent.» Il constate d'ailleurs que la publicité politique peut être «utilisée pour influencer les votes afin d'affecter la vie de millions de personnes».

Twitter est-il dans une démarche marketing afin de séduire davantage d'utilisateurs ? Jack Dorsey affirme que l’enjeu à venir, c’est la crédibilité des réseaux sociaux. Et cela passerait, selon lui, par cet acte. Son principal concurrent et premier réseau social du monde, Facebook, n'hésite pas a contrario à promouvoir les messages politiques sur son réseau, y compris s'ils comportent des mensonges ou des contre-vérités, au nom de la liberté d'expression. Mark Zuckerberg a récemment défendu ce concept.

Alors que va prochainement débuter la bataille pour la présidentielle américaine de 2020, le directeur de campagne de Donald Trump s'est offusqué de la décision de Twitter : «Twitter interdit les publicités politiques dans une autre tentative de la gauche de faire taire Trump et les conservateurs. Je ne serais pas surpris si Twitter levait l'interdiction après 2020.»

Twitter, comme Facebook ou Google, tire l'essentiel de ses revenus de la publicité, souvent ciblée de manière précise grâce à la grande variété de données collectées à chaque fois que les usagers se servent des réseaux.

Lire aussi : Twitter supprime des milliers de comptes liés à des puissances étrangères

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»