Breaking Bad au Canada : un prof de chimie fabriquait de l'ecstasy dans un laboratoire clandestin

Breaking Bad au Canada : un prof de chimie fabriquait de l'ecstasy dans un laboratoire clandestin© Wikipedia
Des cachets d'ecstasy
Suivez RT France surTelegram

Un ancien professeur de chimie reconverti dans la fabrication de drogues de synthèse, ses deux fils et son épouse, ont comparu jeudi au tribunal pour fabrication et possession de drogue dans une affaire digne de la série à succès «Breaking Bad».

Vous connaissez Heisenberg, le baron de la drogue dans la célèbre série Breaking Bad, camouflé sous l'identité d'un professeur de chimie sans histoire ? Et bien, la police canadienne semble avoir trouvé son sosie ! 

En effet, les policiers ont interpelé un Docteur en chimie de 66 ans dans son laboratoire clandestin à Lake Baker (Nouveau-Brunswick, Est). L'homme est un ancien membre du Conseil de la recherche du Canada, ex-professeur à l'Université Laval à Québec et accessoirement père de famille. Son fils aîné, âgé de 26 ans, a été arrêté avec lui.

Breaking Bad au Canada : un prof de chimie fabriquait de l'ecstasy dans un laboratoire clandestin© Capture d'écran
Le laboratoire clandestin où était fabriquée la drogue.

Et ce n'est pas tout ! Son épouse, âgée de 55 ans ainsi que son deuxième fils de 24 ans ont été interpellés à Québec et dans sa région. La mère é été relâchée au terme de son interrogatoire. 

Comme dans la série, c'est au terme d'une enquête minutieuse qui a duré près d'un an que la police canadienne a annoncé l'arrestation de ces quatre membres d'une même famille et le démantèlement de deux laboratoires clandestins.

Au cours des perquisitions, les policiers ont trouvé un véritable arsenal : «une immense quantité d'ecstasy, des «substances chimiques servant à la fabrication de drogues de synthèse», des documents et du matériel servant à la fabrication de drogue et des armes, selon le communiqué de la sûreté du Quebec.

Les deux laboratoires étaient, selon la police, «hautement sophistiqués» et avait une capacité de production estimée de 1,5 million de cachets par semaine !

Au tribunal, l'enquêteur Roger Ferland, a raconté que pour pouvoir arrêter ce Heisenberg canadien, la police avait installé une caméra à l'intérieur d'une petite maison de Lake Baker, où le laboratoire avait été installé récemment, selon le témoignage reproduit jeudi dans le journal local «Acadie Nouvelle».

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix