Liban : le Premier ministre Saad Hariri annonce qu'il va démissionner

Liban : le Premier ministre Saad Hariri annonce qu'il va démissionner© Mohamed Azakir Source: Reuters
Saad Hariri s'exprimant le 29 octobre 2019 à Beyrouth.

Sur fond de contestations d'ampleur dans le pays, le chef du gouvernement libanais Saad Hariri a annoncé ce 29 octobre qu'il allait démissionner.

Le Premier ministre libanais Saad Hariri a fait savoir ce 29 octobre qu'il allait présenter la démission de son gouvernement, au 13e jour d'un mouvement de contestation d'ampleur contre la classe politique qui paralyse le pays.

«Je me rends au Palais de Baabda pour présenter la démission du gouvernement au président de la République», a déclaré le chef du gouvernement lors d'une brève allocution télévisée, accueillie par les vivats de la foule qui l'écoutait en direct sur les lieux de rassemblement.

L'élément déclencheur de cette mobilisation a été la décision du gouvernement d'imposer des taxes sur les appels passés via des applications mobiles telles que WhatsApp, en dépit de factures de télécommunications déjà très lourdes. Si la mesure impopulaire a été aussitôt annulée, les Libanais ont continué d'affluer les jours suivants dans les rues, puisant notamment leur motivation dans des moments de festivité insolites au beau milieu des manifestations.

L'un des derniers épisodes en date de cette séquence politique est l'appel le 25 octobre du chef du Hezbollah libanais, Hassan Nasrallah, à ses partisans de ne pas participer aux manifestations. Cet appel faisait suite à des heurts qui ont opposé les partisans du Hezbollah et des manifestants, dus au fait que certains de ces derniers conspuaient Hassan Nasrallah, au même titre que les autres dirigeants.

Ces manifestations interviennent dans un contexte économique morose. Le pays doit notamment faire face à la dégradation de son économie en raison d’un contexte régional instable marqué par le conflit syrien. A titre d’exemple, la dette publique atteint 86 milliards de dollars, soit plus de 150% du PIB.

Lire aussi : DJ, chant pour bébé et mariages : des scènes festives au cœur des manifestions libanaises (VIDEOS)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»