L'application TikTok supprime une dizaine de comptes de propagande pour Daesh

- Avec AFP

L'application TikTok supprime une dizaine de comptes de propagande pour Daesh© Stringer Source: Reuters
Un djihadiste brandit le drapeau de l'Etat islamique à Raqqa, en Syrie, le 29 juin 2014 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Une dizaine de comptes a été supprimée de l'application TikTok après la diffusion de vidéos de propagande islamiste. Selon le Wall Street Journal qui a révélé l’information, les images montraient des cadavres ou encore des combattants armés.

L’application TikTok a supprimé une dizaine de comptes ayant partagé des vidéos de propagande pour Daesh sur sa plateforme, a indiqué mardi 22 octobre un responsable de l’entreprise à l’AFP. «Seule une de ces vidéos avait atteint un nombre de vues à deux chiffres avant d’être retirée», a tenu à souligner le salarié, qui a requis l’anonymat. On pouvait notamment voir sur ces images des cadavres exhibés dans les rues, ou encore des combattants de l’EI armés, d'après le Wall Street Journal qui a révélé l’information le 21 octobre. 

Selon le quotidien américain, les messages provenaient d'une vingtaine de comptes, identifiés par l'agence Storyful, spécialisée dans les informations extraites des réseaux sociaux. «Les contenus promouvant les organisations terroristes n'ont absolument pas leur place sur TikTok», a indiqué l'entreprise dans un courriel transmis à l'AFP.

«Nous imposons une interdiction permanente à tout compte de ce type et à tout terminal auquel il est lié, dès lors que ceux-ci sont identifiés, et nous mettons continuellement en place des contrôles de plus en plus stricts afin de détecter de manière proactive les activités suspectes», a-t-elle souligné. Néanmoins, «le volume considérable de contenus diffusés par l'application rend plus difficile la surveillance de la plateforme, et donc l'éradication de ces vidéos», avoue Darren Davidson, le rédacteur en chef de Storyful. 

Le «califat» de l'EI en Irak et en Syrie est tombé au mois de mars 2019, mais l'organisation est toujours active dans plusieurs pays au Moyen-Orient, en Afrique et en Asie, et continue d'inspirer des djihadistes grâce à sa présence sur internet. 

Une application prisée par les jeunes

TikTok est une application chinoise de partage de courtes vidéos musicales et originales, appartenant au groupe ByteDance. Elle est très prisée chez les adolescents. Cette application revendique notamment 500 millions d’utilisateurs à travers le monde. Le groupe Etat islamique avait déjà tenté de publier et de partager ce même type de contenu sur Facebook, Twitter, YouTube ou encore WhatApp, mais à travers cette application, l'organisation terroriste cherche principalement à atteindre les jeunes. 

Ces derniers mois, TikTok a souvent été sous le feu des projecteurs. En avril, accusée de promouvoir la pornographie auprès des enfants, elle avait été brièvement interdite par un tribunal indien. L'application avait également reçu, fin février, une amende de 5,7 millions de dollars de l'autorité américaine des télécommunications et de l'internet (FTC), qui lui reprochait de collecter illégalement les données personnelles de mineurs de moins de 13 ans. Des accusations réfutées par l'entreprise, qui avait annoncé respecter les réglementations locales.

Lire aussi : L’idéologie djihadiste, un ver dans le fruit de nos propres institutions ?

 

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix