Rassemblement à Paris en soutien au mouvement de contestation au Liban

Rassemblement à Paris en soutien au mouvement de contestation au Liban© FRANCOIS GUILLOT Source: AFP
Des milliers de manifestants manifestent à Paris le 20 octobre pour exprimer leur soutien au mouvement de contestation qui secoue le Liban depuis le 17 octobre 2019.

Ce 20 octobre, un rassemblement en solidarité avec les manifestants libanais a été organisé sur la place du Trocadéro, à Paris. Depuis trois jours, des manifestations contre le gouvernement, accusé de corruption, secouent le pays du cèdre.

Plusieurs milliers de manifestants se sont rassemblés ce 20 octobre au niveau de l'esplanade parisienne du Trocadéro en écho au mouvement de protestation qui secoue le Liban.

Depuis le 17 octobre et la décision du gouvernement libanais d'imposer une taxe sur les appels effectués via les applications de messagerie instantanée comme WhatsApp, mais aussi sur les cigarettes ou l’essence, des milliers de manifestants ont investi les rues de plusieurs villes du pays pour dénoncer le coût élevé de la vie dans le pays ainsi que la corruption du pouvoir. Aussitôt annulée sous la pression de la rue, la mesure a été l’occasion pour les Libanais d’exprimer un ras-le-bol vis-à-vis de leur classe politique accusée d’affairisme.

«Cela fait quasiment 30 ans que nous avons la même classe politique [au Liban] et que rien ne change. Le peuple paie toujours [plus de] taxes alors que les représentants politiques s’enrichissent», a déploré un manifestant au micro de RT France. Une autre personne présente a salué, de son côté, un mouvement de protestation «salutaire» mené par un peuple longtemps «divisé» par les guerres successives.  

Les manifestations au Liban interviennent dans un contexte économique morose. Le pays doit notamment faire face à la dégradation de son économie en raison d’un contexte régional instable marqué par le conflit syrien. A titre d’exemple, la dette publique atteint 86 milliards de dollars, soit plus de 150% du PIB.

Lire aussi : La contestation grandit au Liban sur fond de ras-le-bol généralisé

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»