Israël, en grève, les écoles chrétiennes appellent à la fermeture des lieux saints

Une école chrétienne © Ammar Awad Source: Reuters
Une école chrétienne

Les directeurs de ces écoles pensent appeler à la fermeture de ces lieux symboliques. Ils souhaitent ainsi faire pression sur le gouvernement israélien afin qu'il trouve une solution au financement de leurs établissements.

47 écoles chrétiennes sont en effet en grève illimitées depuis la rentrée scolaire pour protester contre les baisses de financement. Aucun accord n'a été trouvé avec le gouvernement malgré la réunion qui s'est tenue avec des responsables des ministères de l’éducation et des finances.

Devant cette impasse, lors d'une conférence de presse, les responsables des établissements chrétiens ont affirmé qu’ils allaient installer des tentes devant le siège du ministère de l’éducation. Plus encore, ils envisageraient «sérieusement» de pousser leurs communautés à fermer les lieux saints chrétiens qui attirent des dizaines de milliers de pèlerins tous les ans. Parmi ces sites, l'auberge du Bon Samaritain, l’église du Saint-Sépulcre 

Une façon de peser sur l'économie israélienne mais surtout d'alerter l'opinion publique internationale sur la discrimination dont les chrétiens s'estiment victimes de la part des autorités israéliennes 

Ces écoles comptent 33 000 élèves et ont la particularité d'être multiconfessionnelles: la majorité des élèves sont chrétiens, mais elles comptent aussi des élèves musulmans, druzes ou juifs.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales