Typhon au Japon : 170 000 déplacés, la centrale de Fukushima menacée (PHOTOS, VIDEOS)

Le Typhon Etau a provoqué d'importantes inondations dans le pays, forçant plus de 170 000 personnes à être évacuées d'urgence de leur domicile.© KYODO Source: Reuters
Le Typhon Etau a provoqué d'importantes inondations dans le pays, forçant plus de 170 000 personnes à être évacuées d'urgence de leur domicile.

Une ville de l'est du Japon a été brusquement envahie jeudi par les eaux d'une rivière en furie qui a détruit maisons et voitures sur son passage, tandis que des habitants appelaient désespérément à l'aide, selon des images diffusées en direct.

Le Typhon Etau qui traverse actuellement le Japon a provoqué des dégats extrêmement importants. Des pluies torrentielles continuaient de s'abattre ce jeudi sur le pays , faisant déborder des cours d'eau et provoquant des glissements de terrain. Une personne disparue a été déclarée par les autorités et des «alertes spéciales» ont été diffusées pour les préfectures de Tochigi et Ibaraki.

Plus de 170 000 personnes ont dû être évacuées d'urgence, y compris dans certains arrondissements de la capitale Tokyo, étaient déjà concernées depuis mercredi par des recommandations de quitter leur domicile.

La chaîne publique NHK a montré la rivière Kinugawa rompant une de ses rives dans la ville de Joso (65 000 habitants) et lâchant une gigantesque vague à travers une partie de l'agglomération, à la suite des pluies diluviennes cette semaine sur le pays.

Plusieurs vidéos amateurs montrent un gigantesque torrent de boue déferler dans les rues de la ville.

Des images aériennes montrent la ville envahie d'eau boueuse à perte de vue.

Des maisons ont été emportées par les cours d'eau, transformés en gigantesques torrents, ou renversées par des glissements de terrain, selon les autorités de Tochigi et d'après des images diffusées à la télévision.

«Ces intempéries sont d'une ampleur que nous n'avons encore jamais connue et elles présentent un danger immédiat», a averti un responsable de l'agence nationale de météorologie. 

«Il faut être aussi très vigilant aux alentours de ces régions même si l'alerte spéciale n'est émise que pour ces deux provinces», a-t-il insisté, ajoutant que «le danger de glissements de terrain est extrêmement important».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales