Premier système lance-drones? Un nouveau projet russo-chinois travaille sur une arme du futur

Le système de missiles Smertch Source: RIA NOVOSTI
Le système de missiles Smertch

Les ingénieurs russes et chinois ont entamé un projet conjoint sur le premier drone de reconnaissance qui gagne en un instant les théâtres d’opération, à l’aide d’un missile lancé depuis un système de lancement.

Les travaux de projection d’un drone lancé par un missile de 300 mm sont en cours de réalisation par le bureau de construction et le centre de production Splav, dans la ville de Toula (Russie centrale), qui fait partie du groupe Techmash, constructeur d’armes et filiale de la corporation publique de nouvelles technologies Rostec.

En savoir plus : Toujours plus loin, toujours plus fort, la police du Dakota du Nord pourra armer ses drones

«Ce système rend le renseignement tactique incroyablement plus rapide, le drone étant lancé à la distance désirée, jusqu’à 90 km, par un projectile à une vitesse énorme», a annoncé le directeur adjoint de Techmash, Dmitri Rytenkov, lors de Russia Arms Expo 2015, exposition d’armement internationale qui s’est ouverte mercredi à Nijni Taguil.

Le système de missiles Smertch Source: Reuters
Le système de missiles Smertch

Après son déploiement, le drone pourra surveiller la zone pour une durée de 25-30 minutes, en transmettant ses données sur un ordinateur de la base en temps réel, a expliqué Rytenkov. Ce délai est ensuite suffisant pour permettre à un lanceur de missiles de se régler afin d’atteindre sa cible avec la plus grande précision.

En savoir plus : plus de 40 nouveaux missiles balistiques intercontinentaux déployés en Russie en 2015

Le responsable n’a pas donné de précisions supplémentaires sur le rôle de la Chine dans ce projet.

Moscou et Pékin possèdent tous les deux des systèmes de missiles de calibre 300 mm. Pour la Russie, il s’agit du BM-30 Smertch (Typhon), un système à 12 logements capable de tirer des missiles transportant plus de 250 kg de charge utile à une distance de 90 km.

La Chine possède elle aussi plusieurs BM-30 Smertch, de même que des A-100 de production nationale, portant jusqu’à 10 missiles.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales