Accusée de blackface, une championne de cosplay exclue pour un déguisement arborant une peau noire

Accusée de blackface, une championne de cosplay exclue pour un déguisement arborant une peau noire© Capture d'écran du compte Facebook de Livanart Cosplay
Livanart Cosplay ne comprend pas son exclusion du concours.

Jeune Rouennaise vainqueur de la coupe de France de cosplay, Livanart a été sanctionnée par l'organisation des championnats d'Europe. Son costume est en effet considéré comme un blackface : elle ne pourra donc concourir à l'événement du 26 octobre.

Gagnante de la coupe de France de cosplay – qui consiste à jouer le rôle de personnages fictifs en imitant leur costume et leur apparence – à Lyon en septembre, la Rouennaise Alice, alias Livanart, ne pourra pas représenter la France pour les championnats d'Europe du 26 octobre.

Ce cosplay ne sera pas présent lors de l'événement, et nous voulons nous excuser pour toute offense causée

En cause : l'organisation de l'Eurocosplay a en effet jugé son costume Pyke – figure du jeu vidéo League of Legends – comme du blackface. L'Eurocosplay s'est justifié sur les réseaux sociaux : «Nous entendons et apprécions toutes vos préoccupations concernant le costume d'un de nos finalistes. Nous voulons confirmer que ce cosplay ne sera pas présent lors de l'événement, et nous voulons nous excuser pour toute offense causée.»

Livanart ne comprend pas cette décision, considérant qu'il y a une grande différence entre le blackface et le cosplay. «Je ne dis pas que le blackface n'existe pas, je dis que Pyke n'est pas du blackface», argumente-t-elle. L'Eurocosplay a en outre modifié son règlement selon actu.fr : «Il interdit désormais qu’un concurrent de couleur blanche porte un costume de couleur noire.»

Depuis quand être une jeune femme blanche devrait empêcher de cosplayer un personnage de jeux vidéo, grand et noir ?

Une telle règle n’avait jamais concerné les éditions précédentes. Fai Ry, présidente de la coupe de France de Cosplay, se scandalise : «Depuis quand être une jeune femme blanche devrait empêcher de cosplayer un personnage de jeux vidéo, grand et noir ? N’est-ce justement pas ça le concept de cosplay ? Pouvoir incarner n’importe quel personnage, peu importe à quoi on ressemble ?»

Livanart a de fait été soutenue par une grande partie de la communauté. «Je ne peux pas juste regarder ce qui se passe. Si Livanart ne sera pas sur EuroCosplay moi non plus», a écrit par exemple la représentante tchèque.

L'organisation de la coupe de France a officiellement communiqué, affichant sa solidarité avec la femme de 28 ans. Selon elle, Livanart «subit actuellement une décision discriminatoire de la part des organisateurs» de l'Eurocosplay.

Une pétition de soutien, signée au 12 octobre par plus de 2 100 personnes, a également vu le jour sur internet. L'un des célèbres cosplayeurs français, Gaven Cosplay, a réalisé une vidéo de soutien, dévoilant certaines réponses de l'organisation Eurocosplay à Livanart. Avant que son costume ne soit retiré de la course à la compétition, on apprend notamment que Livanart s'était inquiétée auprès de l'organisation européenne de menaces qu'elle aurait reçues sur les réseaux sociaux d'une partie de la communauté cosplay pour son costume assimilé à du blackface.

Un costume à 3000 euros

Plutôt que de défendre Livanart, l'organisation lui a proposé de changer de costume. Or, Livanart avait déjà dépensé près de 3 000 euros pour concevoir son déguisement. Elle explique qu'il s'agirait ici d'une «injustice» qui «donnerait raison aux haters». L'Eurocosplay répond alors, affirmant que son costume pose problème et qu'il ne lui sera pas possible de participer à l'événement en le portant.

Livanart ne comprend pas la décision de l’organisation européenne, notamment car son costume, au teint certes marron, ne semble en rien caricaturer, parodier ou tourner en dérision les traits de personnes noires.

Avant sa sanction, Livanart souhaitait avec son costume atteindre un «objectif» : «Inspirer les gens à dépasser leurs limites.»

Lire aussi : Canada : confronté par les médias en pleine campagne électorale Trudeau s'excuse pour sa blackface

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»