Le gouvernement de Hong Kong applique une loi d'urgence sur l'interdiction du port du masque

- Avec AFP

Le gouvernement de Hong Kong applique une loi d'urgence sur l'interdiction du port du masque© ORGE SILVA Source: Reuters
Un manifestant hongkongais portant une masque

L'exécutif hongkongais a invoqué une loi d'urgence pour interdire le port du masque lors des manifestations. Des milliers de personnes ont immédiatement manifesté contre ce projet entrant en vigueur le 4 octobre à minuit.

La tête de l'exécutif hongkongais Carrie Lam a invoqué le 4 octobre une loi d'urgence pour interdire le port du masque, et ce, manifestement, dans l'espoir d'en finir avec une crise politique sans précédent.

«Nous pensons que la nouvelle loi aura un effet dissuasif sur les manifestants violents et émeutiers masqués, et assistera la police dans sa mission de maintien de l'ordre», a déclaré Carrie Lam lors d'une conférence de presse. Elle a tenu à préciser que l'utilisation de cette loi ne signifiait pas que son gouvernement avait déclaré l'état d'urgence sur le territoire semi-autonome. «Bien que la loi contienne le mot "urgence", Hong Kong n'est pas sous le régime de l'état d'urgence», a-t-elle dit.

En réaction, des milliers de personnes se sont rassemblées à Hong Kong contre cette loi ce 4 octobre. Des manifestants masqués ont notamment érigé des barricades dans le centre de Hong Kong.

Ces Hongkongais, pour la plupart des employés, ont profité de leur pause de midi pour descendre dans les rues et contester ce recours à un texte datant de l'époque coloniale qui n'avait plus été appliqué depuis 1967 et qui risque, selon ses détracteurs, de faire basculer la région semi-autonome chinoise vers l'autoritarisme.

L'ex-colonie britannique traverse depuis juin sa pire crise politique depuis sa rétrocession à Pékin en 1997, avec des actions quasi quotidiennes, et des confrontations de plus en plus violentes entre forces de l'ordre et manifestants au visage masqué.

L'indépendance de la justice en question

Pendant les émeutes de 1967 –un mouvement social qui dégénéra pendant sept mois en batailles de rue entre forces de l'ordre et militants gauchistes– la Grande-Bretagne utilisa ce texte loi, invoqué ce jour, pour élargir les pouvoirs d'arrestation de la police mais aussi pour censurer très largement les médias.

La majorité juge les pouvoirs d'urgence nécessaires face à une frange radicale de plus en plus violente.

Mais l'opposition estime que permettre ainsi à Carrie Lam de court-circuiter le contrôle parlementaire engagerait le territoire sur une pente glissante, d'autant que Hong Kong a assis sa réputation de centre financier mondial sur le respect de l'Etat de droit et l'indépendance de la justice. 

«C'est un moment critique. C'est le Rubicon», a déclaré à l'AFP Claudia Mo, une élue favorable au mouvement de protestation. «Et je m'inquiète du risque que cela ne soit juste que le début. Il se peut que d'autres mesures drastiques prises au nom de la loi soient en préparation», a-t-elle ajouté.

Lire aussi : Démonstration de force de l'armée pour les 70 ans de la République populaire de Chine

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»