L’Arabie saoudite souffre face au défi du pétrole bon marché

Source: Reuters

L’Arabie saoudite est devenue victime de sa propre surproduction de pétrole. Le plus grand extracteur de brut fait maintenant face à des coupures budgétaires sans précédent.

Le PIB du Royaume a été en augmentation constante depuis des années, atteignant 746 milliards de dollars (669 milliards d’euros) en 2014. Mais en 2015, on s’attend à ce que le produit intérieur brut chute de cent milliards de dollars.

Source: RT

La richesse du pays dépend presque exclusivement de ses exportations de pétrole. La dernière décision du cartel des producteurs de l’OPEP, que les Saoudiens ont mené, a été de maintenir leur production pour une année et ainsi faire diminuer les prix, faisant mécaniquement passer le coût du baril au-dessous des 50 dollars.

Source: RT

Jeffrey Tucker de la Fondation d’éducation économique, interrogé par RT, estime que le Royaume est confronté en ce moment à un défi majeur.

«L’Arabie saoudite se trouve dans une position délicate en ce moment à cause de la chute des prix pétroliers», a-t-il dit en indiqué en faisant l’analogie entre la situation actuelle et ce qui s’est passé en 2008, quand l’économie américaine dépendait trop des prix du logement».

«La chute des prix du pétrole est une très bonne nouvelle pour l’économie mondiale mais pas forcément pour le Royaume saoudien qui dépend tant des revenus du pétrole», a fait savoir Jeffrey Tucker.

Cependant, l’analyste estime que le pays n’est pas capable de réduire sa production car cela provoquerait la baisse de ses revenus. «L’Arabie saoudite n’est pas le seul producteur de pétrole sur la planète, il se trouve sur un marché très concurrentiel».

D’après l’intéressé, l’économie du Royaume est en train d’être modifiée fondamentalement. Bien que le pays a pu compter sur les revenus pétroliers pendant de nombreuses années, «les choses doivent changer à cause du prix actuel du pétrole». Ce qui va conduire, comme l’a annoncé l’analyste américain, à l’instabilité économique, culturelle et probablement politique.

«L’Arabie saoudite devra prendre de nouvelles mesures pour devenir un pays normal, et non plus le pays des barons du pétrole où l’argent coule à flot comme l’eau au fond d’un puit», a-t-il poursuivi.

En savoir plus : L'Arabie saoudite pourrait faire faillite à cause du gaz de schiste américain

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales