Israël «officialise» une «colonie sauvage» de Cisjordanie occupée à deux jours des élections

- Avec AFP

Israël «officialise» une «colonie sauvage» de Cisjordanie occupée à deux jours des élections© ABIR SULTAN / POOL / AFP Source: AFP
Benjamin Netanyahou le 8 septembre.

Le gouvernement israélien a accepté la transformation en «colonie officielle» d'une «colonie sauvage» en Cisjordanie, à deux jours d'élections législatives cruciales pour le futur politique du Premier ministre Benjamin Netanyahou.

Le gouvernement israélien a accepté de «transformer la colonie sauvage de Mevoot Yericho dans la vallée du Jourdain en une colonie officielle», a annoncé le bureau du Premier ministre Benjamin Netanyahou ce 15 septembre, à deux jours des élections législatives.   

La colonie de Mevoot Yericho est située près de Jéricho, la principale ville arabe de la vallée du Jourdain située juste au nord de la mer Morte.   

L'extension du territoire israélien est au centre de la campagne pour les élections du 17 septembre. Benjamin Netanyahou a promis d'annexer l'ensemble des colonies juives dans la vallée du Jourdain, langue de terre stratégique qui représente environ 30% de la Cisjordanie occupée, s'il remportait les élections. Cette promesse a été fustigée par les responsables palestiniens, y voyant une mise à mort du processus de paix, et par une partie de la classe politique israélienne, favorable à l'annexion mais jugeant le timing électoraliste.

Le Premier ministre israélien joue son poste à l'occasion d'un scrutin qui s'annonce serré. Selon un baromètre de la télé Channel 13, le Likoud (droite) et la coalition centriste Bleu et Blanc de son rival, le général Benny Gantz, obtiendraient chacun 32 sièges sur les 120 de la Knesset, le Parlement de l'Etat hébreux.

Accélération de la colonisation israélienne

Légalisée en regard du droit israélien, la petite colonie de Mevoot Yericho restera toutefois illégale aux yeux de la communauté internationale. 

Si la colonisation par Israël de la Cisjordanie de Jérusalem-Est s'est poursuivie sous tous les gouvernements israéliens depuis 1967, elle s'est singulièrement accélérée ces dernières années sous l'impulsion de Benjamin Netanyahu et de son allié à Washington, Donald Trump.

Aujourd'hui, plus de 600 000 Israéliens mènent une coexistence souvent conflictuelle auprès de trois millions de Palestiniens en Cisjordanie et à Jérusalem-Est, la partie palestinienne de la ville occupée et annexée par Israël.

Lire aussi : «Les Arabes veulent tous nous détruire» : Netanyahou se défend après un message sur Facebook

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»