Funérailles de Mugabe : plusieurs blessés lors d'une bousculade dans le stade Rufaro (VIDEO)

Funérailles de Mugabe : plusieurs blessés lors d'une bousculade dans le stade Rufaro (VIDEO)© Tony Karumba Source: AFP
Des personnes venues rendre hommage à Robert Mugabe sont repoussées par les forces de l'ordre, dans le stade Rufaro, le 12 septembre 2019, à Harare, au Zimbabwe (image d'illustration).

Alors que le Zimbabwe rend hommage depuis le 12 septembre à son ancien président Robert Mugabe, une bousculade a causé plusieurs blessés dans l'enceinte historique d'Harare. Ses obsèques provoquent même des remous jusqu'au sommet de l'Etat.

La cérémonie d’adieu à l’ancien président zimbabwéen défunt, Robert Mugabe, qui se tient depuis le 12 septembre dans la capitale Harare, a été émaillée par des bousculades. D’après des images captées par l’agence Ruptly, plusieurs personnes ont été blessées après s’être ruées dans l’enceinte du stade Rufaro ou la dépouille du l’ancien chef d’Etat était exposée. On peut voir des secouristes transportant certains d’entre-deux sur des brancards pendant que d’autres leur prodiguent les premiers soins.

Plusieurs milliers de zimbabwéens se sont réunis pour rendre un dernier hommage à celui qui aura libéré le pays avant d’y régner pendant presque 30 ans d’une main de fer. C’est d’ailleurs dans l’enceinte de ce stade que Robert Mugabe avait pris le pouvoir à Ian Smith en avril 1980, devenant Premier ministre du nouvel Etat indépendant, anciennement appelé Rhodésie du Sud et sous contrôle britannique. Décédé le 6 septembre 2019 à l’âge de 95 ans, il s’est éteint dans un hôpital de Singapour dans lequel il venait se faire soigner depuis des années. Son corps a été rapatrié le 11 septembre.

Mais les obsèques de l’ancien dirigeant ont provoqué une brouille entre le gouvernement et la famille Mugabe. Si ces derniers souhaitaient que le «camarade Bob» soit enterré dans son village natal de Kutama, les autorités, dirigées par le président Emmerson Mnangagwa, qui l’avait écarté du pouvoir fin 2017 avec le soutien de l’armée, désiraient qu’il repose au Champs des Héros, un monument national situé dans la capitale.

Après un premier refus de la part de la famille, représentée par le neveu du défunt, Leo Mugabe, celui-ci a finalement fait savoir ce 13 septembre qu’il acceptait la proposition. «Oui je confirme», s’est contenté de répondre à la presse le porte-parole familiale. L’enterrement était prévu «lundi ou mardi» dans son village natal.

Lire aussi : Le monde réagit à la mort de l’ancien président du Zimbabwe Robert Mugabe

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»