Palestine : la mère du bébé brûlé vif succombe à son tour

Palestine : la mère du bébé brûlé vif succombe à son tour© Ammar Awad Source: Reuters
Funérailles du bébé décédé le 31 juillet à Douma
Suivez RT France surTelegram

Elle n'aura survécu à son enfant et à son mari que très peu de temps. Riham Dawabcheh avait été gravement brûlée le 31 juillet dernier dans l'incendie de sa maison provoqué par des extrémistes juifs.

«Riham Dawabcheh est décédée dans la nuit» : c'est par ce communiqué laconique que l'hôpital Tel Hashomer de Tel-Aviv a indiqué le décès de la jeune institutrice, admise avec des brûlures au troisième degré couvrant 80% de son corps.

En savoir plus : Bébé palestinien brûlé vif, un «acte terroriste», selon un ministre israélien

Les autorités palestiniennes ont décrété trois jours de deuil national et ordonné que les drapeaux soient mis en berne. De la petite famille, ne demeure désormais qu'Ahmed, 4 ans, également grièvement brûlé. Il est toujours hospitalisé.

En savoir plus : Le père du bébé palestinien brûlé vif succombe à ses blessures

Les funérailles de la jeune femme, qui a eu 27 ans la veille de son décès, se tiendront dans le village de Douma, lieu où la famille vivait.

Dans ce village, le quiétude n'est pas revenue depuis que des hommes masqués ont jeté des cocktails Molotov par les fenêtres de la maison des Dawabcheh le 31 juillet dernier.

Situé dans le nord de la Cisjordanie et entouré de colonies, le village a organisé des «comités populaires» qui effectuent des rondes de nuit. Les habitants assurent en effet vivre dans la crainte de nouvelles attaques. 

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix