Le Pentagone reporte 127 projets de modernisation de locaux militaires pour financer le mur de Trump

- Avec AFP

Le Pentagone reporte 127 projets de modernisation de locaux militaires pour financer le mur de Trump© Jose Luis Gonzalez Source: Reuters
Des ouvriers américains construisent le mur de séparation avec le Mexique à El Paso, au Texas, le 26 septembre 2018.

Le département américain de la Défense a décidé de reporter des projets de construction et de modernisation des locaux militaires aux Etats-Unis et à l'étranger, pour consacrer 3,6 milliards d'euros à la construction du mur à la frontière mexicaine.

Le Pentagone a annoncé le 3 septembre avoir débloqué 3,6 milliards de dollars pour financer la construction de 280 kilomètres de mur à la frontière mexicaine, à la demande du président Donald Trump.

Pour débloquer ces fonds, le département américain de la Défense a décidé de «reporter» 127 projets de construction et de modernisation des locaux militaires aux Etats-Unis et à l'étranger prévus dans son budget 2019, selon un porte-parole du département, Jonathan Hoffman.

Le général Andrew Poppas, directeur des opérations à l'état-major américain, a assuré que la construction de pans de mur frontalier permettrait de réduire le nombre des 5 000 militaires américains déployés à la frontière mexicaines à la demande de Donald Trump, qui souhaite endiguer une vague d'immigration en provenance d'Amérique latine.

Les projets de construction militaire reportés n'ont pas été décrits à la presse, le Pentagone souhaitant informer d'abord les élus des Etats concernés par les 127 projets, mais les élus du Congrès ont très rapidement réagi à cette annonce.

Parmi les projets affectés figure notamment un bâtiment de la prestigieuse académie militaire de West Point, a indiqué le leader des démocrates au Sénat, Chuck Schumer.  «C'est une gifle pour les forces armées qui servent notre pays», a-t-il tweeté. «[Le président Donald Trump est]prêt à cannibaliser des fonds militaires déjà alloués pour satisfaire son ego et pour un mur qu'il a promis que le Mexique paierait», a-t-il ajouté.

Lire aussi : Trump envisage d'envoyer des clandestins dans des «villes sanctuaires» démocrates

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»