«Amis de longue date» : Trump change de ton face à Macron à l'approche du G7

«Amis de longue date» : Trump change de ton face à Macron à l'approche du G7© Nicholas Kamm Source: AFP
Le président américain Donald Trump et son homologue français Emmanuel Macron à Biarritz, le 24 août.

Il y a moins d'un mois, Donald Trump s'en prenait à la «stupidité» d'Emmanuel Macron après que celui-ci eut avancé l'idée d'une taxe sur les GAFA. A l'heure d'aborder les négociations au G7, le président américain a préféré insister sur leur amitié.

Emmanuel Macron et Donald Trump ont déjeuné en tête à tête ce 24 août à Biarritz pour évoquer différents sujets de discussion avant l'ouverture d'un G7 qui s'annonce particulièrement tendu.

Cette rencontre, qui n'était pas prévue initialement, a permis de constater le changement total de ton du président américain envers son homologue français. «Nous avons vraiment beaucoup en commun, étant des amis de longue date. Nous nous chamaillons un peu (parfois) mais pas trop. Notre relation est spéciale et jusqu'ici tout va bien», a-t-il ainsi glissé, bien loin du ton agressif de ses précédentes déclarations.

Fin juillet, soit il y a quelques semaines à peine, Donald Trump s'était pourtant emporté contre «la stupidité» du président français et la décision française de taxer les géants américains du secteur des hautes technologies, dite taxe Gafa. Le locataire de la Maison Blanche avait menacé en représailles de taxer le vin français. Une menace qu'il a par ailleurs réitérée avant de s'envoler pour Biarritz.

A l'issue de leur déjeuner, Donald Trump a publié un tweet laconique, ne livrant pas d'information sur la teneur des échanges : «Beaucoup de bonnes choses arrivent pour nos deux pays. Grand week-end avec les autres dirigeants du monde.»

Alors que les divergences avec les Etats-Unis risquent de mettre sérieusement à mal toute unité au sein du G7 sur les questions qui touchent au commerce ou au climat, le président français avait à cœur d'«expliquer» à son homologue américain les positions française et européenne, pour «déconflicter [sic] la relation avec les Etats-Unis» et «faire baisser la pression», selon les termes d'un conseiller du chef d'Etat français, cité par l'AFP.

Lire aussi : Macron tente de briller à l'international... malgré les dossiers brûlants de la rentrée hexagonale

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»