La créativité où on ne l’attend pas : les arrêts de bus soviétiques vus par un photographe canadien

Arrêt de bus soviétique© Photo de Christopher Herwig
Arrêt de bus soviétique

Ces abris, édifiés du temps de l’Union soviétique et destinés aux gens qui attendent les transports publics, sont devenus une source d’inspiration inépuisable pour le photographe canadien Christopher Herwig.

Les arrêts de bus peuvent parfois se transformer en ce que Christopher Herwig appelle des «Beaux-Arts publics». Et c’est notamment de ceux qui ont été construits du temps de l’Union soviétique qui, pour ce photographe canadien, capturent l’attention. 

Arrêt de bus soviétique© Photo de Christopher Herwig
Arrêt de bus soviétique

En 2002, il a décidé de faire un long voyage en vélo. «Je roulais en vélo, venant de Londres à destination de Saint-Pétersbourg, je jouais avec moi-même un jeu dans lequel je devais prendre une photo toute les heures. […] Une fois arrivé en Lituanie, j’ai vu ces arrêts de bus fantastiques», a-t-il confié à RT.

Arrêt de bus soviétique © Photo de Christopher Herwig
Arrêt de bus soviétique

Le photographe s’est déjà rendu dans plusieurs anciens pays membres de l’Union soviétique où il a réussi à prendre de clichés d’arrêts de bus qui semble aujourd’hui irréels.

Arrêt de bus soviétique© Photo de Christopher Herwig
Arrêt de bus soviétique

Il a avoué à RT qu’il était devenu un chasseur d’arrêts de bus, et en particulier de ceux qui surgissent «au milieu de nulle part».

Arrêt de bus soviétique© Photo de Christopher Herwig
Arrêt de bus soviétique

En 2014, il a publié un livre des photos et gagné plus de 50 000 dollars.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales