Le Groenland pourrait-il devenir le 51e Etat américain ?

Le Groenland pourrait-il devenir le 51e Etat américain ?© Linda Kastrup/Ritzau Scanpix Source: AFP
Le village d'Upernavik, le 11 juillet 2015, au Groenland (image d'illustration).

D'après des informations du Wall Street Journal, le président américain aurait réfléchi à faire l'acquisition du Groenland. Ce territoire grand comme quatre fois la France deviendrait alors l'Etat le plus vaste du pays.

L’ancien magnat de l’immobilier, devenu depuis président des Etats-Unis, serait-il en passe de faire main basse sur le Groenland, cette terre quasi-vierge de plus de deux millions de km², appartenant au Danemark, et située entre les océans Atlantique et Arctique ? C’est en tout cas ce qu’a révélé le Wall Street Journal dans un article daté du 14 août. Selon celui-ci, Donald Trump se serait entretenu plusieurs fois avec ses conseillers à la Maison Blanche sur la possibilité pour les Etats-Unis de se porter acquéreur de l’île peuplée d’environ 56 000 habitants.

Le quotidien note que la requête a été adressée «avec plusieurs niveaux de sérieux». De plus, le 15 août, deux sources proches du dossier, citées par Reuters, confirmait la tenue de discussions sur les moyens d’agrandir le territoire américain, en intégrant le Groenland, grand comme quatre fois la France. S’appuyant sur d’autres sources, l’agence de presse britannique indique que si certains dans l’entourage du président ont pris cette demande comme une plaisanterie, d’autres étaient beaucoup plus sérieux.

Néanmoins rien ne permet d’indiquer qu’un achat du Groenland sera à l’ordre du jour lors de la première visite, prévue début septembre, du 45e président des Etats-Unis au Danemark, qui passe actuellement ses vacances dans son golf de Bedminster (New Jersey).

Les Etats-Unis possède déjà une base aérienne sur l’île, à Thulé, et ont depuis longtemps émis l’idée d’acquérir le territoire. En 1946 déjà, le président américain Harry Truman avait proposé d’acheter le Groenland pour une somme de 100 millions de dollars selon le Wall Street Journal.

Jack Posobiec, décrit comme un «troll» adepte des «théories du complot», soutien de Donald Trump, a mis en ligne, sur Twitter, une carte des Etats-Unis à laquelle est superposée celle du Groenland. Selon lui, l’acquisition de l’île augmenterait de 22% la surface totale des Etats-Unis d’Amérique et deviendrait l’Etat le plus vaste du pays.

«Nous ne sommes pas à vendre»

Réagissant auprès de Reuters à l'article du Wall Street Journal, le ministre des Affaires étrangères du Groenland a été clair : «Nous sommes ouverts aux affaires, mais nous ne sommes pas à vendre.» Même son de cloche chez l'ancien Premier ministre, Lars Lokke Ramussen, qui s'est demandé sur Twitter si cette idée de Donald Trump n'était pas un «poisson d'avril».

De son côté, la reine du Danemark, Margrethe II, actuellement en vacances dans le Lot, s’est refusée à tout commentaire comme le rapporte le site de La Dépêche du Midi. «La reine ne commente jamais ce genre d'information», a confirmé le service de presse de la cour danoise.

Toujours est-il que si ce scénario semble pour le moment improbable, Donald Trump n'a pas l'air d'avoir renoncé à sa première carrière dans l’immobilier. Lors d’une rencontre l’année dernière à Singapour avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, il avait mis en lumière le potentiel touristique de la république populaire. «Par exemple il y a des super plages […] On le voit à chaque fois qu’ils font tirer leurs canons dans la mer. Je me dis, dis-donc, regarde-moi cette vue. Ça ne ferait pas des super apparts ?», avait-il déclaré à des journalistes.

Lire aussi : Sergueï Choïgou : la Russie pourrait utiliser l’armée pour protéger ses intérêts en Arctique

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»