La jeune palestinienne qui avait pleuré devant Angela Merkel voit son permis de résidence prolongé

Reem Sahwil© Reuters TV Source: Reuters
Reem Sahwil

La collégienne palestinienne qui avait fondu en larmes après les propos d’Angela Merkel soutenant qu’elle pourrait être expulsée a vu son permis de résidence être prolongé jusqu’en mars 2016, a fait savoir le bureau du maire de Rostock.

C’est l’agence Reuters qui l’a révélé. La jeune palestinienne Reem Sahwil qui s’est mise à pleurer lors d’une rencontre entre la chancelière allemande et des collégiens de Rostock en juillet dernier, expliquant que sa famille était venue du Liban et habitait depuis quatre ans en Allemagne, a vu son permis de séjour être prolongé jusqu’en mars prochain par les autorités allemande.

En savoir plus : Immigration/Allemagne: Merkel fait pleurer une collégienne !

«C'est vraiment difficile de voir les autres enfants aimer leurs vies et être dans l'impossibilité de profiter avec eux…J'ai des objectifs comme tout le monde... et étudier serait vraiment le but que j'aimerais atteindre», avait expliqué Reem Sahwil alors qu’elle est sa famille sont condamnés à retourner dans un camp de réfugiés palestiniens au Liban.

Angela Merkel avait répondu très sérieusement à l’adolescente en tenant compte de la situation migratoire allemande et des règles qui sont pratiquées en matière d’asile. «Je comprends...mais les règles politiques sont parfois cruelles...Bien sûr, tu es une très belle personne...Tu sais dans les camps de réfugiés palestiniens au Liban, il y a des milliers de personnes...si nous disons "vous pouvez tous venir chez nous", on ne s'en sortira pas», avait notamment déclaré la chancelière allemande.

La jeune fille n’avait alors pas pu retenir ses larmes, la chancelière ne pouvant qu’essayer de la consoler en lui disant : «Tu as fait du bon travail !».

Les organisateurs de la rencontre ont essayé d’étouffer cet incident et ont déclaré que la collégienne s’était mise à pleurer à cause de sa grande émotivité. Puis, le gouvernement a publié un document plus neutre qui disait que la fille s’était plainte du fait que sa famille puisse être expulsée du pays.

De nombreux internautes s’étaient alors indignés sur les réseaux sociaux du comportement d’Angela Merkel et du fait que le gouvernement n’avait pas indiqué la vraie raison des pleurs de l’adolescente palestinienne.

Reem Sahwil et sa famille semble pour l’instant bénéficier de quelques mois de sursis.

En savoir plus : Une jeune réfugiée en pleurs devant Angela Merkel a été autorisée à rester en Allemagne

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales