Suspecté de blanchiment, le Fonds anti-corruption de Navalny voit ses comptes gelés

Suspecté de blanchiment, le Fonds anti-corruption de Navalny voit ses comptes gelés© Tatyana Makeyeva Source: Reuters
Alexeï Navalny à Moscou, en février 2019 (image d'illustration).

Les comptes du Fonds anti-corruption d'Alexeï Navalny ont été bloqués ce 8 août, selon l'attachée de presse de l'organisation. Une enquête visant le Fonds a été ouverte par le Comité d'enquête russe le 3 août pour blanchiment.

Les comptes bancaires du Fonds anti-corruption (FBK) d'Alexeï Navalny, ainsi que ceux de ses sièges régionaux, ont été bloqués ce 8 août. «Le tribunal Presnenski a ordonné le gel des comptes du Fonds de lutte contre la corruption et de certains de ses collaborateurs», a ainsi déclaré sur Twitter l'attachée de presse de l'organisation, Kira Iarmych. 

Le même jour, des perquisitions ont été menées au bureau du Fonds et au domicile de quatre de ses employés. 

Le 3 août, le Comité d'enquête russe avait ouvert une enquête visant le FBK de Navalny, organisation accusée de blanchiment d'environ un milliard de roubles. Selon l'enquête, de janvier 2016 à décembre 2018, les employés de l'organisation, ainsi que les personnes liées à ses activités, auraient reçu de personnes tierces une importante somme d'argent acquise par des moyens présumés criminels. Les suspects auraient déposé le même montant via des guichets automatiques sur les comptes de plusieurs banques, puis transféré sur les comptes du Fonds, finançant ainsi l'organisation. Les enquêteurs cherchent désormais à établir l'identité de tous les acteurs de cette entreprise de blanchiment d'argent. Ils doivent également déterminer les sources de financement en cause dans cette affaire. 

Alexeï Navalny est actuellement incarcéré après avoir été condamné le 24 juillet à 30 jours de prison en raison d'infractions «aux règles des manifestations», alors qu'il était à l'origine de plusieurs appels à manifester sans autorisation dans le cadre des protestations contre le rejet d'une soixantaine de candidatures de l'opposition aux élections locales russes de septembre 2019.

Lire aussi : Non, Alexeï Navalny n'est pas le «principal opposant» à Vladimir Poutine

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»