«Une trahison» : blanchi par Robert Mueller, Donald Trump contre-attaque

«Une trahison» : blanchi par Robert Mueller, Donald Trump contre-attaque © LEAH MILLIS Source: Reuters
Le président américain Donald Trump.

Le président américain s'est félicité du témoignage de l'ancien procureur spécial Robert Mueller qui a mis un terme définitif à la prétendue «collusion russe». Evoquant une «trahison», Donald Trump souhaite comprendre comment l'affaire a commencé.

Après avoir empoisonné sa présidence pendant près de trois ans, c'est un chapitre qui se referme par un succès éclatant pour le président américain Donald Trump : contrairement aux espoirs des démocrates, Robert Mueller, l'ancien procureur spécial en charge de l'enquête russe, n'a apporté aucun élément nouveau lors de son audition au Congrès le 24 juillet, reprenant simplement les conclusions de son rapport, selon lesquelles il n'y a eu ni collusion entre l'équipe de campagne de Donald Trump et Moscou, ni obstruction de la part du chef d'Etat.

«Ce fut une très bonne journée pour notre pays, une grande journée pour le parti républicain et, on peut le dire, une grande journée pour moi», a réagi Donald Trump dans la foulée. Après s'être réjoui du désastre de cette audition pour le camp démocrate, Robert Mueller paraissant indécis et demandant à de nombreuses reprises à ses interlocuteurs de répéter leurs questions, le locataire de la Maison Blanche a amorcé sa contre-attaque. Dans une interview accordée à Fox News le 26 juillet, il a employé des termes très forts pour qualifier cet épisode de sa présidence.

«Espérons que nous pourrons comprendre comment tout ceci a commencé. C'était une honte pour notre pays. C'était une honte à tous points de vue. [...] Ils créent un crime bidon, et ensuite, disent-ils, "il fait obstruction". Ils ont dit qu'il n'y avait pas de collusion mais "il a fait obstruction". Il n'y a jamais rien eu de tel dans ce pays», a-t-il fait valoir, estimant qu'une telle «chasse au sorcière» ne devrait «plus jamais arriver à un autre président des Etats-Unis». «C'est une catastrophe absolue pour notre pays», a-t-il poursuivi, avant d'employer un vocabulaire qui a de quoi inquiéter les principaux protagonistes à l'origine de l'affaire : «C’était une trahison. C’étaient des crimes graves.»

Sur ce point Robert Mueller s'est d'ailleurs montré très évasif durant son audition, affirmant «ne pas connaître» Fusion GPS, l'entreprise à l'origine du fameux dossier Steele – largement discrédité – sur lequel reposait l'accusation. Un point qui semble pourtant capital, Fusion GPS ayant été payé par le cabinet d’avocats du parti démocrate Perkins Coie pour lui fournir le dossier en question...

Si le président américain tient parole et cherche vraiment à éviter qu'une tel épisode ne puisse se reproduire à l'avenir, l'affaire est donc loin d'être close, mais le banc des accusés risque d'être bien différent.

Lire aussi : Etats-Unis : le dossier Steele financé par les démocrates pour contester l'élection de Trump

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»