Russie : une dizaine d'arrestations lors d'une manifestation pour des «élections justes» à Moscou

- Avec AFP

Russie : une dizaine d'arrestations lors d'une manifestation pour des «élections justes» à Moscou© Kirill KUDRYAVTSEV Source: AFP
Plusieurs milliers de personnes ont protesté le 14 juillet à Moscou contre l'éviction de candidats indépendants des élections locales de septembre prochain (image d'illustration).

Des milliers de personnes ont battu le pavé le 14 juillet à Moscou. Ils protestaient contre le refus de la Commission électorale de retenir la candidature d'opposants et d'indépendants aux élections locales de septembre prochain.

Plusieurs milliers de personnes ont protesté le 14 juillet à Moscou contre l'éviction de candidats indépendants des élections locales de septembre prochain. Selon un journaliste de l'AFP, plusieurs opposants russes ont été arrêtés par la police.

La manifestation – qui n'avait pas été autorisée par les autorités – a rassemblé près de 2 000 personnes et débouché en fin de soirée sur l'arrestation de plus d'une dizaine de personnes dont les organisateurs, Lioubov Sobol, Ilia Iachine et Ivan Jdanov, des alliés de l'homme politique russe d'opposition Alexeï Navalny.

Les protestataires reprochaient à la Commission électorale de bloquer la candidature d'opposants et d'indépendants aux scrutins de septembre en affirmant qu'une partie des signatures de leurs partisans requises pour pouvoir se présenter avaient été falsifiées.

Les manifestants, qui scandaient «c'est notre ville !» ont symboliquement frappé, chacun à leur tour, aux portes massives de la mairie de Moscou, avant de se rendre devant la Commission électorale.

«Dans tout Moscou, ils retirent les candidats indépendants. Il faut que ce maire (Sergueï Sobianine, ndlr) cynique et menteur entende notre voix», a déclaré l'opposant Ilia Iachine, interpellé à la fin de la manifestation.

Lioubov Sobol, alliée d’Alexeï Navalny également arrêtée, avait fait savoir la veille qu'elle entamait une grève de la faim pour dénoncer le blocage de sa candidature en raison d'accusations de falsification de signatures. «Ils volent les élections, ils volent notre avenir. Je ne me rendrai pas, je vais me battre jusqu'à la fin», avait-elle lancé.

Lire aussi : Plus de 200 arrestations lors d'une marche interdite en soutien au journaliste libéré Ivan Golounov

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»