Brésil : Jair Bolsonaro confie vouloir nommer son fils ambassadeur aux Etats-Unis

Brésil : Jair Bolsonaro confie vouloir nommer son fils ambassadeur aux Etats-Unis© Sergio Lima Source: AFP
Le président brésilien Jair Bolsonaro (à droite) et son fils Eduardo (à gauche) au siège du gouvernement de transition à Brasilia, le 14 novembre 2018 (image d'illustration).

Le président du Brésil, Jair Bolsonaro, s’apprête à nommer son fils Eduardo ambassadeur aux Etats-Unis. L'intéressé, actuellement député, se dit prêt à démissionner pour s'installer à Washington et estime avoir les qualités requises.

Lors d'un point presse le 11 juillet à Brasilia, le chef d'Etat brésilien, Jair Bolsonaro, a annoncé envisager de nommer son fils Eduardo ambassadeur aux Etats-Unis. Eduardo «est un ami des enfants de Donald Trump, il parle anglais, espagnol, et a une très grande expérience dans le monde. A mon avis, il pourrait parfaitement faire ce travail à Washington», a déclaré le président brésilien.

Une annonce qui ressemble à une prise de température. En effet, comme si père et fils n'avaient pas abordé le sujet en privé, Jair Bolsonaro a assuré que la décision revenait à son fils car pour prendre ses fonctions à Washington il devrait abandonner son mandat de membre du Congrès.

Je parle anglais, je parle espagnol, j'ai été élu avec un nombre de suffrages record, je suis président de la commission des relations étrangères à la Chambre des députés

Eduardo Bolsonaro a renvoyé la politesse à son père, disant n'avoir pas reçu pour l'heure de proposition officielle. Mais, a-t-il affirmé, «si le président me confie cette mission, je serais prêt à démissionner de mon mandat» de député.

Anticipant les réactions que pourraient susciter une telle nomination, le principal intéressé a poursuivi : «J'imagine comme ce sera perçu de l'autre côté : je pense au peuple américain voyant le président d'un pays qui envoie son fils y travailler...» Il a toutefois tenu à rassurer quant à sa légitimité à ce poste : «Je parle anglais, je parle espagnol, j'ai été élu avec un nombre de suffrages record, je suis président de la commission des relations étrangères à la Chambre des députés. Je pense que mes titres et mes compétences me donnent une certaine qualification.» Il a également ajouté avoir «déjà cuisiné des hamburgers» aux Etats-Unis.

La nouvelle tombe en outre à un moment opportun. La loi brésilienne fixe en effet un âge minimal pour devenir ambassadeur : 35 ans. C’est justement l’âge d’Eduardo depuis le... 10 juillet. Avant de devenir effective, la nomination du fils du président brésilien sera cependant soumise à l'approbation du Sénat. Eduardo Bolsonaro avait accompagné son père lors de sa visite officielle aux Etats-Unis en mars. À cette occasion, il était le seul représentant brésilien admis à la rencontre privée avec Donald Trump dans le Bureau ovale de la Maison-Blanche. Le ministre brésilien des Affaires étrangères, Ernesto Araújo, n’avait pas eu cet honneur.

Lire aussi : Brésil : la demande de libération de Lula réexaminée après les révélations d'un site

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»