Afrique : la zone de libre-échange officiellement lancée (VIDEO)

Suivez RT France surTelegram

Le début du 33e sommet de l'Union africaine au Niger a été marqué par le lancement de la ZLEC, la zone de libre-échange continentale. Un marché commun ratifié, pour l’heure, par 27 pays africains. Un «pas historique» pour beaucoup.

La phase opérationnelle de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC) a été officiellement lancée le 7 juillet à l'occasion du 33e sommet de l'Union africaine (UA), organisé dans la capitale nigérienne, Niamey. Selon le président de la Commission de l'organisation panafricaine, Moussa Faki, 27 pays ont pour l'heure ratifié l'accord. 

Au micro de RT France, Assome Aminata Diatta, ministre sénégalaise du Commerce, a affirmé que la mise en place de cette zone de libre-échange constituait une opportunité pour le continent africain d'accélérer son développement économique : «La zone de libre échange continentale africaine est un tournant décisif pour le continent [...] parce que le commerce africain est très faible [...]. Hors, si nous voulons véritablement industrialiser nos différents pays, nous avons besoin de développer ce commerce intra-africain. D'autant plus que [...] l'essentiel des produits que nous échangeons entre nous sont manufacturés.»

L'objectif affiché est de créer le plus vaste marché commun au monde, où 90% des droits de douane seraient supprimés et les démarches administratives simplifiées pour permettre une meilleure circulation des biens et des services mais également des populations. Selon une projection de la Commission économique pour l'Afrique des Nations unies (CEA), la ZLEC donnerait «un fort élan au commerce intra-africain». La Commission note en outre que «les pays les moins avancés devraient connaître une plus forte croissance en matière de commerce intra-africain de produits industriels – jusqu’à 35% de plus en 2040, contre seulement 19% pour les pays africains en développement».

Lire aussi : Zone de libre-échange : piège ou opportunité pour l’Afrique ?

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix