«Colons israéliens» : l’OLP fustige deux responsables américains après leur visite à Jérusalem-Est

«Colons israéliens» : l’OLP fustige deux responsables américains après leur visite à Jérusalem-Est© Capture d'écran YouTube, @Arutz Sheva TV
L'ambassadeur américain en Israël David Friedman abat une cloison de la Voie des Pèlerins à Jérusalem.

La participation de deux responsables américains à la cérémonie d'ouverture d'un site archéologique à Jérusalem-Est, organisée par une association nationaliste israélienne, a été dénoncée comme un encouragement de la colonisation.

Jason Greenblatt, conseiller du président américain Donald Trump, et David Friedman, ambassadeur américain en Israël, ont provoqué la colère de représentants palestiniens en participant le 29 juin à l'inauguration d'un site archéologique à Silwan, quartier palestinien de Jérusalem-Est. 

Organisés par l'association nationaliste israélienne Elad, dont le but avoué est de renforcer la présence juive à Jérusalem-Est, les travaux archéologiques en question portent sur la «Voie des pèlerins», une route souterraine utilisée il y a environ 2 000 ans pour le pèlerinage vers le Second Temple juif de Jérusalem. 

Les images des officiels américains, en compagnie notamment de Sara Netanyahou, l'épouse du Premier ministre israélien, en train d'abattre un mur à coups de masse dans le souterrain, ont provoqué une vague d'indignation. Cette zone de la ville est en effet le théâtre de tensions entre résidents palestiniens et colons juifs de plus en plus nombreux.

Saeb Erekat, le secrétaire général de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) a évoqué une «honte» pour l'histoire de la diplomatie américaine. 

«Un jour, les Etats-Unis diront que Friedman et Greenblatt n'étaient pas des diplomates américains, mais des colons israéliens fanatiques et extrémistes. Qui ont fait beaucoup de tort aux intérêts et à l'image des Etats-Unis», a-t-il notamment tweeté. 

Condamnation de la Jordanie et de la Ligue arabe 

Le royaume de Jordanie, gardien des lieux saints musulmans de Jérusalem et signataire d'un traité de paix avec Israël, a qualifié ces actes d'«irresponsables» dans un communiqué de son ministère des Affaires étrangères et a estimé que «les tentatives israéliennes de judaïser la ville sainte et d'apporter des modifications à la réalité sur le terrain dans la Vieille ville occupée sont une violation de la loi internationale et risquent d'alimenter davantage la tension».

La Ligue arabe a également «condamné» cette inauguration, qui confirme selon elle «le parti pris absolu et l'adoption complète par les représentants de l'administration américaine des projets de colonisation et de judaïsation à Jérusalem, contraires au consensus et à la légalité internationaux». 

L'ONG israélienne Emek Shaveh, qui lutte contre l'usage de l'archéologie au service de la colonisation, a par ailleurs critiqué la présence des dignitaires américains à la cérémonie.

«L'[Autorité palestinienne] affirme que notre présence à cet événement historique soutient la "judaïsation" de Jérusalem et est un acte d'hostilité [contre] les Palestiniens. C'est ridicule. Nous ne pouvons pas "judaïser" ce que l'histoire, l'archéologie prouve.[...] La paix ne peut être construite que sur la vérité», s'est défendu de son côté Jason Greenblatt sur Twitter. 

Lire aussi : Des pro-palestiniens manifestent contre l'inauguration de la place de Jérusalem à Paris (IMAGES)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»