Quatre civils dont un enfant de trois ans tués par une frappe israélienne près de Damas

Quatre civils dont un enfant de trois ans tués par une frappe israélienne près de Damas© Jack Guez Source: AFP
Un avion israélien F-35 (image d'illustration).

Selon l'agence de presse publique syrienne Sana, Israël a frappé des positions proches de Damas et à Homs, tuant quatre personnes et en blessant 21 autres. L'Etat hébreu, qui mène de réguliers raids sur la Syrie, n'a pas commenté pour le moment.

L'agence de presse publique syrienne Sana a fait état de frappes israéliennes près de Damas et à Homs, dans l'ouest de la Syrie, dans la nuit du 30 juin au 1er juillet. «Nos défenses aériennes ont affronté des missiles ennemis tirés par des avions israéliens», a ainsi déclaré une source militaire, citée par Sana.

L'agence a précisé que quatre civils avaient été tués et 21 blessés par un bombardement israélien près de la capitale. Selon la même source, l'un des civils tués est un enfant de trois ans. Et, selon la télévision publique syrienne, un bébé d'un mois figure parmi les blessés. En outre, des maisons dans la banlieue de Damas auraient subi des «dégâts matériels»

L'armée syrienne, citée par Reuters, a déclaré que ses systèmes de défense antiaérien avaient été confrontés à une attaque lancée depuis l'espace aérien libanais. Or, des avions de guerre israéliens ont été repérés dans l'espace aérien libanais, selon plusieurs médias tels que la chaîne télévisée panarabiste Al Mayadeen et le site Al-Masdar News. 

Un journaliste de l'AFP à Damas a rapporté avoir entendu de fortes explosions dans la nuit.

Israël n'a pour le moment pas commenté ces événements.

Depuis le début du conflit en Syrie, en 2011, Israël mène régulièrement des attaques contre des positions en Syrie. Si l'Etat hébreu ne commente généralement pas les frappes qui lui sont imputées dans le pays mitoyen, il martèle régulièrement qu'il ne laissera pas ce dernier devenir la tête de pont de l'Iran, son ennemi juré.

Lire aussi : Sur le dossier syrien, la Russie ne vendra ni ses alliés ni ses principes, prévient Poutine

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»