Kim Jong-un et Donald Trump se serrent la main à la frontière entre les deux Corées (VIDEO)

- Avec AFP

Kim Jong-un et Donald Trump se serrent la main à la frontière entre les deux Corées (VIDEO)© Kevin Lamarque Source: Reuters
Donald Trump et Kim Jong-un se serrent la main dans la zone démilitarisée entre les deux Corées, le 30 juin 2019.

Le président américain Donald Trump est entré à pied en Corée du Nord ce 30 juin, pour quelques pas historiques avec le dirigeant de ce pays, Kim Jong-un. Les deux chefs d'Etat se sont serré la main, devant la presse, sur la ligne de démarcation.

Donald Trump a effectué quelques pas ce 30 juin en Corée du Nord en compagnie de Kim Jong-un.

Le président américain a réussi son pari, le numéro un nord-coréen ayant accepté à la dernière minute son invitation impromptue à le rencontrer dans la Zone démilitarisée (DMZ), le «no man's land» qui sépare Corée du Nord et Corée du Sud depuis la fin de la guerre de Corée (1950-53).

Donald Trump est devenu ce faisant le premier président américain en exercice à fouler le sol de la République populaire démocratique de Corée. Accompagné de l'homme fort de Pyongyang, le chef d'Etat américain a fait quelques pas en territoire nord-coréen, avant de poser à ses côtés pour les journalistes sur la ligne de démarcation.

La rencontre ne suffira probablement pas à régler le délicat dossier nucléaire nord-coréen, mais le symbole est important pour deux pays qui se menaçaient mutuellement d'annihilation il y a encore un an et demi.

«C'est un grand jour pour le monde», s'est félicité le chef d'Etat américain. De son côté, Kim Jong-un a espéré «surmonter les barrières» grâce à ses liens avec Donald Trump.

Le président américain a déclaré qu'il avait invité Kim Kong-un à se rendre aux Etats-Unis. «Cela se fera un jour ou l'autre», a-t-il déclaré devant la presse, après avoir lancé avant l'entretien avec Kim Jong-un qu'il «l'inviterait bien à la Maison Blanche».

Avant d'arriver le 29 juin en Corée du Sud, il avait adressé via Twitter une invitation surprise à Kim Jong-un à venir lui dire «bonjour». Mais quelques heures à peine avant la visite de Donald Trump à la DMZ, on ignorait encore si Kim Jong-un se rendrait ou non au rendez-vous.  

Il s'agit de la troisième entrevue entre les deux hommes depuis leur sommet historique de Singapour en juin 2018 et la rencontre ratée de Hanoï en février dernier.

Kim Jong-un lui-même avait traversé la frontière l'an dernier lors de son premier sommet sur la DMZ avec son homologue sud-coréen. 

Lire aussi : Les récents tirs de missiles nord-coréens n'ont pas «dérangé» Donald Trump

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»