Les récents tirs de missiles nord-coréens n'ont pas «dérangé» Donald Trump

Les récents tirs de missiles nord-coréens n'ont pas «dérangé» Donald Trump© Carlos Barria Source: Reuters
Le président américain Donald Trump (image d'illustration).

Le président américain a renouvelé dans un tweet sa confiance au dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, malgré les récents essais d'armes menés par Pyongyang. Un désaveu de son conseiller John Bolton, qui avait récemment exprimé ses inquiétudes ?

Un message adressé à Pyongyang, dans le but d’apaiser les tensions dans la péninsule coréenne ? Avant une partie de golf avec le Premier ministre japonais Shinzo Abe, dans la matinée du 26 mai, le président américain Donald Trump s'est fendu du tweet suivant : «La Corée du Nord a lancé quelques petites armes, ce qui a dérangé certains dans mon pays et d'autres, mais pas moi». Et le locataire de la Maison Blanche d'ajouter : «Je fais confiance au président Kim [Jong-un] pour tenir sa promesse à mon égard.»

Le chef d'Etat, en visite d'Etat au Japon, faisait visiblement référence à des propos de son conseiller à la sécurité nationale, John Bolton. Celui-ci avait jugé la veille que les deux essais de missile à courte portée, effectués début mai par Pyongyang pour la première fois en un an et demi, constituaient «sans nul doute» une violation des résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU. 

Le 9 mai, l'armée sud-coréenne a affirmé que la Corée du Nord avait «tiré ce qui semble être deux missiles de courte portée». Les tirs auraient été effectués vers l'est sur des distances respectives de 270 et de 420 kilomètres. 

Un premier sommet historique entre Donald Trump et Kim Jong-un, en juin 2018 à Singapour, s'était achevé sur une déclaration commune évoquant la «dénucléarisation complète de la péninsule coréenne», formulation vague et ouverte à l'interprétation des deux parties. Néanmoins, le second sommet entre les deux dirigeants, qui s'est tenu à Hanoï en février 2019, n'a abouti sur aucun accord.

Lire aussi : Corée du Nord: Trump salue «l'aide» de la Russie et de la Chine

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»