Boko Haram aurait frappé le nord-est du Nigéria, près de 80 victimes

Les destructions infligées par Boko Haram au nord du Nigéria (photo d'archive) Source: Reuters
Les destructions infligées par Boko Haram au nord du Nigéria (photo d'archive)

Selon les habitants des villages nigérians, le groupe islamiste Boko Haram aurait tué, pendant le week-end, quelque 80 personnes dans le nord-est du pays.

68 personnes ont péri lors d’une attaque menée par des membres présumés de l'organisation terroriste contre le village de Banu, vendredi soir, ont fait savoir à l’AFP les habitants de l’Etat nigérian de Borno et un membre de la milice locale. Onze autres personnes sont mortes au cours de raids contre des villages voisins samedi et dimanche, d’après les mêmes sources.

Le nord du Nigéria est régulièrement frappé par les attaques meurtrières des extrémistes de Boko Haram, ce mouvement djihadiste africain qui vise à instaurer un califat où la loi générale serait la charia. Le groupe, responsable de plusieurs attaques contre des civils, a prêté allégeance, en mars 2015 à Daesh (Etat islamique).

En savoir plus : «Je préférerais mourir, plutôt que de suivre Boko Haram»

Jeudi 27 août, le Nigéria a marqué le 500ème jour de l’enlèvement par Boko Haram de 276 jeunes filles dans trois Etats du pays. Une cinquantaine d’entre elles ont réussi à s’échapper, mais le sort des 219 autres reste incertain. D’après les informations diffusées sur le web par les terroristes, elles ont été converties à l’islam et mariées à des combattants du mouvement.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales