Le soutien des Russes aux droits des LGBT à son plus haut niveau depuis 14 ans selon un sondage

Le soutien des Russes aux droits des LGBT à son plus haut niveau depuis 14 ans selon un sondage© Olga Maltseva Source: AFP
Des militants LGBT célébrant le Journée mondiale contre l'homophobie et la transphobie, à Saint-Pétersbourg, le 17 mai 2019, en Russie (image d'illustration).

Selon un sondage du Centre Levada, les Russes sont de plus en plus réceptifs aux droits de la communauté LGBT, atteignant un niveau de soutien inédit depuis presque quinze ans. Néanmoins, Moscou a refusé que se déroule une Gay Pride le 25 mai.

La Russie serait-elle en train de devenir plus tolérante à l’égard de la communauté LGBT ? Selon un sondage réalisé par le Centre analytique Levada, organisation non gouvernementale indépendante russe, publié sur le site rbc.ru, à la question «pensez-vous que les gays et lesbiennes devraient bénéficier des mêmes droits que les autres citoyens?», 47% des Russes répondent positivement. C'est le pourcentage le plus élevé depuis 2005. A l’époque, 51% des personnes sondées plaidaient en faveur de l’égalité des droits. Les sondages effectués en 2010, 2012 et 2013, toujours par le Centre Levada, montraient un chiffre nettement inférieur, s'établissant respectivement à 45%, 46% et 39%. Une augmentation de huit points en à peine six ans.

L’enquête montre néanmoins une défiance encore importante. Ainsi, 43% des Russes se prononcent contre cette égalité. Près de 40% se disent indifférents à cette question et plus de la moitié (56%) manifestent une attitude négative à l'encontre des personnes LGBT. Selon l’étude, les jeunes de moins de 25 ans sont les plus tolérants (60% de réponses neutres et positives) à l’inverse des personnes âgées (33%). Les citadins des grandes agglomérations sont eux plus réceptifs (51%) à la cause LGBT que les habitants des campagnes (34%). Par ailleurs, les bénéficiaires d’une formation supérieure sont également plus favorables au LGBT (48%) que ceux qui n’en ont pas (36%). Enfin, les classes aisées sont plus tolérantes (49%) que les classes défavorisées (32%).

D’après Denis Volkov, directeur adjoint du Centre analytique Levada, ces chiffres s’expliquent principalement du fait de l’arrêt partiel de la campagne de communication autour de la loi, adoptée en 2013, interdisant la promotion des relations homosexuelles auprès des mineurs. En 2017, la Cour européenne des droits de l’homme avait jugé que ce texte comportait un caractère discriminatoire.

Gay Pride annulée

Les autorités russes ont, dans le même temps, refusé d’accorder une autorisation à la marche des fiertés prévue le 25 mai dans la capitale, ainsi qu'à trois autres manifestations LGBT devant se tenir du 25 au 27 mai, se référant, comme le prévoit le droit russe, à la nécessité de protéger les enfants vis-à-vis de la promotion des relations homosexuelles. L’information a été annoncée par le premier adjoint au chef du Département de sécurité et de lutte contre la corruption de Moscou, Vassili Oleïnik.

Répondant aux questions de l’agence de presse TASS, ce dernier a rappelé que ces manifestations avaient été interdites en vertu des normes actuelles du droit international et de la législation de la Fédération de Russie. Vassili Oleïnik a invoqué la Convention relative aux droits de l’enfant, ratifiée en 1989, qui précise dans son article 28 que l’instruction des enfants doit respecter les «valeurs nationales du pays dans lequel il vit». Les lois russes mentionnées par le fonctionnaire stipulent que les enfants doivent être protégés contre les informations favorisant les relations homosexuelles. Une amende de 4 000 à 5 000 roubles est prévue pour la diffusion de ces informations auprès des mineurs.

Lire aussi : Paris : l'agresseur transphobe de Julia condamné à six mois de prison ferme

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»