Ouverture des inscriptions pour les femmes saoudiennes candidates aux municipales

Les femmes saoudiennes pourront être candidates aux élections municipales de décembre 2015.© Khaled Abdullah Ali Al Mahdi Source: Reuters
Les femmes saoudiennes pourront être candidates aux élections municipales de décembre 2015.

Les prochaines élections municipales saoudiennes sont les premières autorisant les femmes à être présentes sur les listes. Les candidates peuvent s'inscrire, à dater du dimanche 30 août.

C'est une première en Arabie Saoudite, pays où les femmes n'ont même pas le droit de conduire. Alors que se profilent les élections municipales, qui doivent se tenir en décembre 2015, les femmes ont commencé à s'inscrire sur les listes en tant que candidates. Le samedi 22 août, les inscriptions se sont ouvertes pour les électrices, une autre première dans ce pays.

L'initiative vient du défunt roi Abdallah, qui avait décidé, en 2011, d'autoriser les femmes à voter et se porter candidates pour les élections municipales de 2015. Le souverain, alors au pouvoir, avait déclaré «refuser de marginaliser la femme dans la société saoudienne». D'après le quotidien à capitaux saoudien Al-Hayat, quelques 200 femmes ont manifesté leur intérêt pour être candidates à cette occasion.

En savoir plus : Le Grand Mufti d’Arabie saoudite autorise les hommes à manger leurs femmes

Durant les 17 prochains jours, les femmes pourront donc se porter candidates, en s'inscrivant dans les centres qui leur sont dédiés. Les élections à venir verront les électeurs voter pour les deux tiers des conseillers municipaux, le troisième tiers étant désigné par les autorités. Les femmes feront partie de ces conseillers non-élus, le roi Abdallah ayant exigé qu'elles apparaissent selon un quota s'élevant à 30 femmes.

Mort en 2015, le monarque réformateur a laissé le trône à son demi-frère, Salmane Ben Abdelaziz Al Saoud. La communauté internationale se demande depuis si le nouveau souverain continuera les timides réformes mises en place par son prédécesseur.

En savoir plus : A la plage, le roi Salmane ne veut pas de femme policière pour veiller sur lui

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales