Libye : les forces pro-Haftar disent avoir abattu un avion de l'armée loyale au GNA (IMAGES)

Libye : les forces pro-Haftar disent avoir abattu un avion de l'armée loyale au GNA (IMAGES)© Esam Omran Al-Fetori Source: Reuters
Des éléments de l'Armée nationale libyenne (ANL) du maréchal Haftar (image d'illustration)

L'Armée nationale libyenne (ANL) a déclaré avoir abattu au sud de la capitale un avion de combat des forces loyales au gouvernement d'union nationale (GNA) basé à Tripoli, ce 7 mai.

Les affrontements entre l'Armée nationale libyenne (ANL) autoproclamée du maréchal Khalifa Haftar, homme fort de l'est du pays qui a lancé le 4 avril une offensive sur la capitale libyenne, et les militaires du gouvernement d'union nationale (GNA) reconnu par la communauté internationale et basé à Tripoli, se poursuivent.

Selon un canal de communication de l'ANL ainsi que des témoins cités par l'agence Reuters, les forces pro-Haftar auraient abattu un avion de guerre de l'armée régulière.

Des habitants de Gharyan, à quelque 50 kilomètres au sud de Tripoli, ont rapporté à l'agence de presse avoir vu un avion être frappé. «L'avion a été abattu à al-Hira [à 10 km de Gharyan] et j'ai vu les troupes de l'ANL capturer le pilote», a ainsi déclaré un de ces témoins.

Les forces loyales au GNA n'ont pour l'instant pas commenté.

Un certain nombre de comptes Twitter ont relayé des photos présentées comme celles d'un panache de fumée s'élevant de l'avion qui aurait été abattu et de son supposé pilote. Selon ces internautes, celui-ci serait un mercenaire de nationalité étrangère et aurait été capturé par les forces pro-Haftar.

ATTENTION : LES IMAGES CI-DESSOUS PEUVENT HEURTER LA SENSIBILITE

Il pourrait s'agir de photos diffusées par l'ANL.

La Libye est en proie à l'instabilité depuis l'intervention de l'OTAN ayant provoqué la chute de Mouammar Kadhafi en 2011. 

Depuis un mois, après une progression rapide, les troupes de l'ANL piétinent aux portes de Tripoli, bloquées par les forces loyales au GNA dont des groupes armés de la ville de Misrata.

Lire aussi : Situation humanitaire en Libye : l’ONU tire la sonnette d’alarme

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»