Un «message» à l'Iran : Washington déploie un porte-avions et des bombardiers au Moyen-Orient

- Avec AFP

Un «message» à l'Iran : Washington déploie un porte-avions et des bombardiers au Moyen-Orient© U.S. Navy/Chief Mass Communication Specialist Eric S. Powell/Handout Source: Reuters
Le porte-avions américain USS Abraham Lincoln dans l'océan indien, en janvier 2012.

Nouveau coup de pression : les Etats-Unis envoient un porte-avions et une force de bombardiers au Moyen-Orient, afin d'adresser un message «clair et indubitable» à l'Iran, selon le conseiller à la sécurité nationale de la Maison Blanche, John Bolton.

Washington a décidé de déployer de nouvelles forces militaires au Moyen-Orient, en faisant valoir de supposées intentions belliqueuses iraniennes dans la région.

«En réponse à des indications inquiétantes d'escalade et de mises en garde, les Etats-Unis déploient le porte-avions et groupe aéronaval USS Abraham Lincoln et une force de bombardiers auprès du Commandement central américain de la région», a déclaré John Bolton dans un communiqué du 5 mai, sans détailler la nature de l'escalade imputée à Téhéran.

«[Le déploiement a pour but d'envoyer] un message clair et indubitable au régime iranien [à savoir que] toute attaque contre les intérêts des Etats-Unis ou contre ceux de nos alliés rencontrera une force implacable», a-t-il poursuivi.

«Les Etats-Unis ne cherchent pas la guerre avec le régime iranien, mais nous sommes totalement préparés à répondre à toute attaque, qu'elle soit menée par procuration, par le corps des Gardiens de la Révolution islamique ou par les forces régulières iraniennes», a ajouté le conseiller du président Donald Trump. 

Le communiqué ne précise pas pourquoi ce déploiement a lieu.

Les relations entre Washington et Téhéran sont au plus bas. Il y a un an, l'administration Trump a claqué la porte de l'accord international visant à empêcher la République islamique de se doter de la bombe atomique, au motif qu'elle le jugeait trop laxiste et qu'il ne s'attaquait pas aux autres comportements «déstabilisateurs» de l'Iran au Moyen-Orient. Mais les autres signataires, à commencer par les alliés européens de Washington, restent pour l'instant attachés à ce texte et Téhéran continue de le respecter, selon les inspecteurs internationaux.

Auteur: RT France

Lire aussi : Un drone iranien vient narguer un porte-avions américain dans le golfe Persique (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»