Catalogne, à un mois du scrutin crucial, les indépendantistes au cœur d'un scandale de corruption

© Gustau Nacarino Source: Reuters

Une fondation appartenant au parti indépendantiste d'Artur Mas, CDC, a été perquisitionnée vendredi 29 août par des policiers. Des soupçons de corruption pèsent sur l'organisme. Une mauvaise nouvelle à un mois maintenant d'une élection cruciale.

La perquisition policière dans les locaux de la fondation du CDC, la Convergence Démocratique de Catalogne, le principal parti indépendantiste de la région, tombe mal; quelques heures à peine avant le lancement officiel de la campagne  pour les élections régionales. Un scrutin anticipé, que le président de Catalogne a transformé en un véritable référendum sur l'indépendance de la région.

Pour ce vote, le parti CDC est associé au parti de gauche ERC ainsi qu'à des groupes issus de la société civile. Une coalition pro-indépendance qui s'est donnée comme slogan de campagne: «Ensemble pour le Oui !». 

Si elle parvenait à rafler la majorité des sièges du Parlement catalan le 27 septembre prochain, la coalition a d'ores et déjà promis de faire aboutir la sécession de la Catalogne dans les 18 mois à venir. Une perspective qui a fait grincer quelques dents à Madrid, le front indépendantiste étant pour la première fois uni sous une même bannière conquérante. L'année passée, le référendum non-officiel sur l'indépendance de la riche province espagnole avait rassemblé près de 80% de «oui». 

Mais la police suspecte la Fondation CatDem, un think tank du CDC, d'avoir illégalement collecté des commissions provenant de sociétés de travaux publics ayant obtenu des contrats de la part de certaines mairies de la région, tenues par le parti conservateur CDC. Le trésorier, Daniel Osacar et quatre municipalités sont particulièrement visés par l'enquête. La semaine dernière un entrepreneur avait déjà été arrêté.

Une vaste affaire de pot-de-vin qui pourrait très vite générer quelques tensions au sein de la coalition pro-indépendance, le parti de gauche, ERC, ayant fait de la lutte contre la corruption son cheval de bataille. Les partisans de l'indépendance catalane avaient d'ailleurs présenté la sécession avec Madrid comme une occasion de renouveler les institutions publiques, gangrenées depuis de longues années par des scandales financiers. Au coeur des investigations, le CDC encore mais aussi son fondateur, Jordi Pujol, soupçonné d'avoir caché une partie de sa fortune à l'étranger.

En savoir plus: Catalogne/Espagne: le «choc» de deux nationalismes !

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales