Maduro demande à l'armée de se tenir «prête» à repousser une attaque américaine contre le Venezuela

Maduro demande à l'armée de se tenir «prête» à repousser une attaque américaine contre le Venezuela© Miraflores Palace/Handout via REUTERS
Nicolas Maduro à la rencontre de soldats de l'armée vénézuélienne le 4 mai 2019 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo a estimé dans un message adressé au «peuple vénézuélien» que le «temps de la transition» était venu. De son côté, le président Nicolas Maduro s'est affiché proche de l'armée, qui continue à le soutenir.

Le président du Venezuela Nicolas Maduro a exhorté ses troupes à se tenir «prêtes à défendre le pays, armes en main, si un jour l'empire nord-américain ose toucher à ce pays, cette terre sacrée». Le chef de l'Etat, qui accuse Washington d'être derrière une récente tentative de coup d'Etat avortée, s'adressait à de jeunes soldats en ce 4 mai, dans l'Etat de Cojedes.

«Nous ne sommes pas un pays faible ou sans défense. Nous sommes un pays avec une puissante Force armée nationale bolivarienne, qui devrait être plus unie et loyale que jamais», a affirmé le président élu du pays.

Le même jour, l'opposant Juan Guaido (qui s'est autoproclamé dirigeant par intérim du pays, avant d'être reconnu comme tel par plusieurs dizaines de pays à la tête desquels les Etats-Unis) a appelé les Vénézuéliens à remettre un tract aux militaires pour leur demander de lâcher Nicolas Maduro. L'homme politique a promis l'amnistie aux soldats, qui continuent pourtant de soutenir le dirigeant élu.

Juan Guaido avait appelé le 30 avril à un soulèvement militaire depuis la base de La Carlota, mais celui-ci a échoué.

«Le moment de la transition est venu», menace Washington

De son côté, le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo a diffusé sur Twitter une vidéo adressée aux Vénézuéliens. «Le moment de la transition est venu», affirme-t-il, ajoutant : «Les Etats-Unis se tiennent fermement à vos côtés dans votre quête de liberté et de démocratie.»

«Nous sommes avec vous», a conclu en espagnol celui dont le pays a plusieurs fois fait savoir que l'option d'une intervention militaire visant à forcer au départ Nicolas Maduro restait sur la table.

 

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix